Reptile à la source !

J’avais du mal à trouver les livres d’Alissa York et quelle ne fut pas ma joie de voir que les éditions Liana Levi avaient publié son dernier livre en traduction française. En général je préfère lire les livres anglophones dans leur version originale mais il m’a semblé que la traductrice avait fidèlement restitué l’esprit du texte et rendu la fluidité et la discrétion propres à la plume de l’écrivain. Sans hésiter je vous recommande ce livre et puisque c’est la saison plage ce sera une bonne lecture estivale, si tant est que la nature amazonienne ne vous rebute pas ! Car la particularité d’Alissa York est de donner le rôle principal dans ses romans à la nature, avec en seconds rôles des êtres humains amis de la nature. Ici nos personnages sont des passionnés de la faune et la flore peu connue et peu répertoriée de la forêt amazonienne. Nous sommes au XIXème siècle et une femme qui s’enchante à la vue d’un caïman ou d’un boa, ça ne court pas les rues… Telles sont les héroïnes de ce récit ! Lire la suite

Share Button

La boucle parfaite

Ce livre est merveilleux et surprenant, un livre à lire assurément. Il m’est arrivé entre les mains par le plus grand des hasards et grâce au conseil avisé de notre bibliothécaire locale. Je m’empresse donc de vous en parler car il y a de grandes chances que comme moi vous n’ayez jamais entendu parlé de cet écrivain et encore moins de ce titre… Les livres de cet écrivain sont publiés au Canada et je n’ai pas été étonnée de voir que ce roman avait remporté le prix littéraire Canada-Japon en 2006. Très occidental dans ses personnages et son environnement il est empreint d’une profondeur, d’une douceur et d’une intransigeance japonaises. Denis Thériault se rangerait pour moi parmi ces rares écrivains qui ont réussi à saisir l’essence de la culture japonaise et à nous la restituer, nous lecteurs ignorants, avec une limpidité notable. Roman jovial et délicieux, qui se lit quasiment d’une traite il n’en restera pas moins gravé dans mon esprit comme un traité de décryptage de la philosophie et de la poésie japonaises.

L’histoire est simple : Bilodo, un jeune facteur canadien a une vie routinière et plutôt solitaire. La grande passion de sa vie est de lire les quelques très rares lettres à l’ancienne qui lui passent entre les mains. Lire la suite

Share Button

Essentiellement invisible

La femme d'en hautPour avoir rencontré et écouté parler Claire Messud à une conférence organisée dans le cadre du Brooklyn Book Festival, j’ai été convaincue par sa sobriété mêlée de profondeur, par sa tolérance s’exprimant dans la plus grande précision. Naturellement j’ai souhaité connaître l’écrivaine et sa plume, en lisant son dernier livre, publié en 2013 et qui vient d’être traduit en français. Elle est publiée par les éditions Gallimard qui ont déjà porté trois de ses écrits auprès du public français. Je ne regrette pas un seul instant d’avoir lu ce livre. Je ne manquerai pas non plus d’en lire d’autres, à commencer par son précédent livre « Les enfants de l’empereur » qui connut un net succès. Lire la suite

Share Button

Destin criminel, viens cueillir mon ingénuité

CanadaCANADA
Richard Ford
éd. de l’Olivier  2013 (v.o. 2012)
Traduit de l’anglais par Josée Kamoun
Prix Femina étranger 2013

A l’unanimité tous ceux qui ont lu ce livre l’ont aimé, pour autant que je puisse en juger. Et tout comme mes amis, j’ai apprécié ce livre, apprécié surtout l’expérience de lecture qu’il m’a offert. La narration est réfléchie et pesée, le livre semble long et pourtant il se lit sans effort. L’étonnant est qu’on trouvera autant de sérénité entrelacée dans le récit du narrateur que de pertes et fracas dans la vie qui fut la sienne. On admirera le très bel équilibre établi entre le fond et la forme, entre la réalité bouleversante et l’interprétation tempérée qui en est faite.

Les grands espaces s’offrent à nous dans ces pages, la nature se livre dans son plus grand dénuement, sujet aux changements successifs opérés par les saisons ; et au sein de ce décor une vie bascule. Un chapitre se clôt, un autre s’ouvre et entre les deux la transition s’accomplit. Lire la suite

Share Button

Pays natal, me reconnaitras-tu?

l'énigme du retourL’ÉNIGME DU RETOUR
Dany Laferrière
Ed. Grasset audiolib 2010
Prix Médicis 2009

Le chemin qui me mena vers ce livre audio vous amusera peut-être. J’écoutais Alain Mabanckou présenter son dernier livre « Lumières de Pointe-Noire » dans l’émission d’Augustin Trapenard (le carnet d’or du 19 janvier que vous pourrez écouter ici). J’aime lire Alain Mabanckou, et j’aime tout autant l’écouter parler dans les conférences et émissions littéraires auxquelles il participe. En cette occasion il faisait référence à l’oeuvre de l’écrivain haïtien Dany Laferrière qui lui-même, dans son livre, fait référence à Aimé Cesaire et son « Cahier d’un retour au pays ». Dany Laferrière aurait contribué à la décision d’Alain Mabanckou de revisiter son pays natal après un très long temps passé en Occident, expérience marquante qu’il aura lui-même vécue et détaillée dans ce livre publié en 2010. Voilà ce qui me mena vers « l’Énigme du Retour » que j’eus envie de déguster avant la lecture du livre d’Alain Mabanckou… Mais j’étais loin de m’imaginer l’émerveillement qui allait être le mien. Lire la suite

Share Button

Tu m’arraches le coeur, d’amour.

le jour des corneillesLE JOUR DES CORNEILLES
Jean-François Beauchemin
rééd. Libretto, 2013 (1ere éd. 2004)

Une lecture que je qualifierais de rencontre inouïe. Une lecture qui forme une expérience de vie… Parce que l’histoire est riche d’une émotion barbare, parce que l’écriture revêt une force prodigieuse de par sa forme archaïque et délicieusement sciemment maladroite. Lire la suite

Share Button

Vivre à l’heure du temps présent

A Tale for the Time BeingEN MÊME TEMPS, TOUTE LA TERRE ET TOUT LE CIEL
(A Tale for the Time Being)
Ruth Ozeki
Éd. Belfond, 2013 (v.o. 2012)
Traduit de l’anglais par Sarah Tardy
Finaliste du Man Booker Prize 2013

Me voilà très impressionnée par les éditions Belfond. Je ne pensais pas que ce livre serait déjà traduit en français. Et pour ma part j’avoue avoir découvert cette écrivaine à l’occasion de l’annonce de la première sélection du prestigieux prix littéraire Man Booker Prize 2013. Écrivaine et scénariste, Ruth Ozeki est également moine zen. Née aux Etats-Unis de mère japonaise et de père américain elle vit au Canada et a la double nationalité américaine et canadienne. Néanmoins elle a vécu, étudié et travaillé des années durant au Japon, s’initiant à divers arts japonais. Lire la suite

Share Button

Noooooooon! NON

Le visage retrouvéVISAGE RETROUVÉ
Wajdi Mouawad
éd. Actes Sud, 2003

Régulièrement je me laissais ravir par la plume de Wajdi Mouawad en savourant ses articles qui paraissent parfois dans le supplément Livres du journal Le Monde. Depuis longtemps déjà je désirais lire un de ses livres. Or je ne suis pas très axée actuellement sur la lecture de pièces de théâtre et son dernier livre, Anima, semble contenir une grande part de violence à laquelle je n’ai pas très envie de me soumettre. J’hésitais donc et un charmant libraire me conseilla ce titre, premier roman de l’écrivain. Lire la suite

Share Button