Le labyrinthe de la vie

At night we walk in circlesIl est toujours difficile de conseiller un livre qui n’a pas pour vocation de rendre le lecteur joyeux et vibrant de légèreté. Mais puisque la vie elle-même n’a pas pour caractéristique d’être toujours rose, et parce que ce livre est excellent et son auteur incontestablement talentueux, je ne peux faire autrement que vous en parler.

Daniel Alarcón, écrivain péruvien vivant aux États-Unis est très largement connu en Amérique du Nord. Il écrit dans les journaux et magazines littéraires réputés, il a remporté bon nombre de prix et récompenses pour son oeuvre. Peu connu en France, un de ses précédents livres est pourtant publié chez Albin Michel. Celui-ci le sera donc aussi peut-être ; pour ma part je le lui souhaite. Car oui, il gagne à être lu.

Je ne tournerai pas autour du pot, c’est l’histoire d’une tragédie annoncée que nous offre « At night we walk in circles ». Le lecteur s’engage dans le récit lentement. Au bout d’une cinquantaine de pages ce même lecteur pense être au bout du conte. Nous avons compris l’histoire, tout est dit, que peut-il se passer d’autre ? Comment se fait-il qu’il reste encore plus de trois cent pages à lire ?! Lire la suite

Share Button