Au nom de qui ?

Il faut lire Eric Vuillard. Parce qu’il a un style propre à lui, et une écriture ciselée et précise. Dénués de lyrisme ses textes nous emportent. Récits simili-documentaires, ses écrits n’en sont pas moins poignants. Les thèmes qu’il aborde sont importants. Le regard qu’il porte sur les choses du monde touche à l’essentiel.
Voilà !

Son dernier livre, publié cette année, trace les premiers pas de ce qui allait devenir l’Allemagne nazie. Mais je me demande si le récit ne met pas en lumière les coulisses du monde moderne, en d’autres mots, la chose qui est en train d’emporter l’humanité aujourd’hui vers un avenir incertain. Lire la suite

Share Button

Qui sème le courage récolte son destin

les oliviers du négusLes Oliviers du Négus
Laurent Gaudé
Éd. Actes Sud, 2011

Ce recueil réunit quatre nouvelles dont « Les Oliviers du Négus ». Cette forme brève de nouvelle semble convenir merveilleusement à Laurent Gaudé. L’écriture, ici, est très différente de celle de « Ouragan », où le souffle était porté de l’extérieur, la narration s’assimilant à un écho tournoyant. Ici la parole vient de l’intérieur Lire la suite

Share Button