Au nom de qui ?

Il faut lire Eric Vuillard. Parce qu’il a un style propre à lui, et une écriture ciselée et précise. Dénués de lyrisme ses textes nous emportent. Récits simili-documentaires, ses écrits n’en sont pas moins poignants. Les thèmes qu’il aborde sont importants. Le regard qu’il porte sur les choses du monde touche à l’essentiel.
Voilà !

Son dernier livre, publié cette année, trace les premiers pas de ce qui allait devenir l’Allemagne nazie. Mais je me demande si le récit ne met pas en lumière les coulisses du monde moderne, en d’autres mots, la chose qui est en train d’emporter l’humanité aujourd’hui vers un avenir incertain. Lire la suite

Share Button

Les pages d’une vie

Une vie entièrePeut-on raconter une vie entière en cent cinquante petites, toutes petites pages ? Une vie qui de surcroît serait d’une simplicité effarante, tachetée de grands événements pourtant mais qui passeraient presque inaperçus si l’on se laissait bercer par la mélodie silencieuse qui enrobe chaque mot du récit qui les conte… Voilà l’exploit de ce livre. Il dit, avec beauté, les petits riens qui sont l’essence de la joie et du bonheur. Il dit, avec crudité, les labeurs et efforts qui permettent de subsister et qui marquent la vie, sans parvenir à l’anéantir… Lire la suite

Share Button