Je me cache ; là-bas

nocturne-indienNOCTURNE INDIEN
Antonio Tabucchi
Éd. Christian Bourgois, 1987 (v.o. 1984)
Traduit de l’italien par Lise Chappuis
Prix Médicis étranger 1987

J’aime lire Antonion Tabucchi. Je ne saurais m’en expliquer la raison. Est-ce parce qu’il ne permet pas à son lecteur d’être dupe sur la frontière entre réalité et fiction ; est-ce dû à la clarté qui émane de ses écrits, de la douceur qui enveloppe sa plume, ou serait-ce parce que j’aime tant Fernando Pessoa qu’il avait prit tant de soi à traduire ?… Lire la suite

Share Button

À qui le dire?

La tacheLA TACHE
(The Human Stain)
Philip Roth
Ed. Gallimard, 2002 (v.o. 2000)
Traduit de l’anglais par Josée Kamoun
Prix Medecis étranger 2002

Un excellent livre. À lire. Et je pourrais m’arrêter là, car l’essentiel est de ne justement pas en dire davantage que le strict minimum nécessaire. Et c’est ainsi que naît un mensonge par omission. C’est ainsi qu’un non-dit se transforme en secret. Est-il des secrets qui ne se révèlent à aucun moment, toute une vie durant ? La vérité ne finirait donc jamais par sortir au grand jour ?… Lire la suite

Share Button