Le Prix Nobel de Littérature 2017

L’institution suédoise a fait son annonce jeudi 5 octobre à 13h : Le Nobel de la littérature a été décerné à Kazuo Ishiguro. Écrivain britannique, né au Japon et arrivé en Angleterre à l’âge de six ans, il méritait incontestablement ce prix illustre. La secrétaire général du Nobel a dit que si l’on faisait un mélange des écrits de Jane Austen et de Franz Kafka, que l’on y ajoutait une pointe de Proust, on aurait du Kazuo Ishiguro. Lire la suite

Share Button

L’Horizon de l’oubli

Le géant enfouiKazuo Ishiguro est un incontournable dans le paysage littéraire britannique. « Les Vestiges du Jour » et « Auprès de moi toujours » sont ses deux très grandes oeuvres ; les pages de Kimamori vous ont parlé aussi de « Lumière pâle sur les collines ». Voici son tout dernier roman. Comme à son habitude il nous surprend en adoptant un nouveau genre et en excellant dans sa tâche. Lé Géant Enfoui serait fantastique, on le range aussi dans la catégorie roman gothique. Je dirais que c’est un livre, encore une fois, intemporel.

Notons que le Prix Nobel de Littérature 2017 a été décerné à Kazuo Ishiguro.

Lire la suite

Share Button

La mémoire de l’eau

IMAG0421
Plongeant pour sentir l’eau la main dans le courant
A quelques pas d’une source chaude, je n’entendis
Que la nappe de boue chuchotant et bouillant.

Alors derrière moi le guide me disant :
« Lukewarm. Et il faut que vous sachiez
Que Luk est un vieux mot islandais pour main.

Et il faut que tu saches (mais tu le sais déjà)
Comme sa pression m’a semblé familière
Quand la paume cachée de l’eau trouva ma paume.

Une carte postale d’Islande de Seamus Heaney
traduction Gérard Cartier
éditions Le Temps des Cerises
Share Button

Savourons la perte

J’avais conseillé à certains d’entre vous « Les vestiges du jour » de ce même écrivain qui avait remporté le prestigieux prix littéraire Man Booker Prize en 1989. Et si vous ne l’avez pas lu je vous invite toujours, vivement, à le lire. Néanmoins, vous pourriez commencer par lire ce titre-ci (ou son roman le plus récent, Le géant enfoui, paru en 2015). Kazuo Ishiguro est à mon sens un écrivain qu’il serait affreusement dommage de ne pas connaitre.

Notons que le Prix Nobel de Littérature 2017 a été décerné à Kazuo Ishiguro.
Lire la suite

Share Button

L’envolée malencontreuse

nuee_d_oiseaux_blancs_431NUÉE D’OISEAUX BLANCS
Yasunari Kawabata
première édition 1960 (v.o. 1958)
Traduit du japonais par Armel Guerne et Bunkichi Fujimori
Prix Nobel de littérature 1968

Mon Kawabata favori jusqu’ici était Pays de Neige. Mais voilà que je ne sais plus si mon cœur n’aurait succombé davantage pour cette Nuée d’Oiseaux Blancs. Lire la suite

Share Button

L’hier explose en l’aujourd’hui

Est-il un seul livre de Kazuo Ishiguro que je ne conseillerais pas ?! A ce jour, parmi ceux que j’ai lus… non ! Notons d’ailleurs que le Prix Nobel de Littérature 2017 a été décerné à Kazuo Ishiguro.

Nous avons ici son premier roman. La narratrice est japonaise, et vit en Angleterre. Sa fille aînée, Keiko, issue de son premier mariage vient de se suicider et cela la ramène en arrière, alors qu’elle était enceinte de Keiko, et qu’elle vivait à Nagasaki aux côtés de son époux japonais. Comme à son habitude Ishiguro nous dit tout entre les lignes ; sans jamais nommer les douleurs, il les rend insupportables. Après la catastrophe de Fukushima et les transformations du Japon contemporain, il n’est peut-être pas superflu de s’y replonger avec ce livre, de se rafraîchir la mémoire sur l’abîme qu’a vécu ce peuple, autrefois déjà. Entre tradition et modernité, entre occident et orient de l’extrême, ce livre explore l’homme japonais, son mode de vie et de pensée.

Je vous invite à lire trois autres romans de cet écrivain : Le géant enfoui paru en 2015, Auprès de moi toujours paru en 2006, et Les vestiges du jour paru en 2002. Les deux derniers ont été adaptés au cinéma et le film Les vestiges du jour a eu d’excellentes critiques.

A Pale View of Hills

LUMIÈRE PÂLE SUR LES COLLINES
(A Pale View of Hills)
Kazuo Ishiguro
Éd. Folio, 2009 (v.o. 1982)
Traduit de l’anglais par Sophie Mayoux

Share Button

La vérité sort de la bouche des enfants

FoeFOE
John-Maxwell Coetzee
Éd. du Seuil, 2003 (v.o. 1986)
Prix Nobel de littérature 2003

Je vous parlais, il y a peu, de cet écrivain sud africain et de son « Été de la vie », autobiographie fictive qui m’avait tant séduite qu’amusée. Ce livre-ci m’aura intriguée et plongée un bref moment dans une profonde réflexion méditative ! Coetzee nous offre sa version de l’éternelle histoire Lire la suite

Share Button

N’avoir pas ce que l’on aime

lemuséedel'innocenceLE MUSÉE DE L’INNOCENCE
Orhan Pamuk
Éd. Gallimard, 20011 (v.o. 2008)
Traduit du turc par Valérie Gay-Aksoy
Prix Nobel de littérature 2006

Quels objets peut-on collectionner, pourrait-on exposer dans un musée de l’innocence ?! Ceux-là mêmes qui sont si anodins qu’ils en deviennent extrêmement significatifs, peut-être, surtout lorsque le collectionneur est un cleptomane des instants de vie et du passé chargés de bonheur… Lire la suite

Share Button

Contre ciel et terre

love_in_the_time_of_choleraL’AMOUR AUX TEMPS DU CHOLÉRA
Gabriel García Marquez
Éd. Grasset, 1987 (v.o. 1985)
Traduit de l’espagnol par Annie Morvan

C’était donc par là qu’il fallait commencer, me suis-je exclamée, par devers moi, dès l’abord de ma lecture. Car, comme vous le savez « Cent ans de Solitude », ne m’est pas accessible, depuis toujours et malgré mes maints efforts renouvelés. Mais, Ah ! Ce livre-ci… Ciel! Qu’il est parfait… Lire la suite

Share Button

D’ici, que je ne sois plus là…

Summertime2L’ÉTÉ DE LA VIE
(Summertime)
John-Maxwell Coetzee
Éd. Seuil, 2010 (v.o. 2009)
Traduit de l’anglais par Catherine Laugas du Plessis
Prix Nobel de littérature 2003

Nous avons là le troisième tome de l’autoportrait d’un écrivain qui ne craint pas de se couvrir de ridicule! Nul besoin d’avoir lu les précédents pour se délecter, car nous sommes à la frontière de la fiction : à des fins biographiques un jeune universitaire anglais conduit un ensemble d’interviews, à titre posthume, auprès de certains proches qui ont connu Coetzee de son vivant… (S’il était nécessaire de le souligner Lire la suite

Share Button