L’éclat d’une rose chétive

OFIS architects all seasons tent towerUn jour où j’étais en Orient j’ai entendu une histoire. Elle s’est inscrite en moi, et aujourd’hui, huit ans après l’avoir entendue elle m’est revenue en mémoire. J’ai eu envie de vous la raconter…

Il était une fois, dans les temps anciens et dans des contrées lointaines des pays d’Orient un jeune prince, aux traits fins, au coeur noble et empreint d’une sagesse naissante voire intuitive. Les conseillers du souverain, pressentant l’avènement de la succession du trône firent comprendre au jeune prince qu’il était temps pour lui de prendre épouse. Le jeune prince réfléchit un long temps, puis un matin il consentit à ce projet. Mais à une condition, dit-il, Lire la suite

Share Button

Le conte des sables

P. Corfield

Read this tale
in English here

« Née dans les montagnes lointaines, une rivière traversa bien des contrées pour finalement atteindre les sables du désert. De même qu’elle avait franchi tous les autres obstacles, la rivière essaya de passer celui-là mais elle s’aperçut qu’au fur et à mesure qu’elle coulait dans le sable, ses eaux disparaissaient.

Elle était certaine cependant que son destin était de traverser le désert. Mais par quels moyens ?… C’est alors qu’une voix cachée, une voix venue du désert, murmura : « Le vent traverse le désert, la rivière peut en faire autant. » Lire la suite

Share Button

L’artiste est une drôle de bête!

Le Temps Hans HartungLa légende m’a souvent soufflé à l’oreille que les artistes étaient des êtres incompris tant par les autres que par eux-mêmes ! C’est une histoire asiatique lue un jour qui me livra un éclair de vérité et me permit de percevoir un bref instant le sens de l’art véritable. La voici retranscrite de mémoire, et probablement teintée de mes sensibilités!

Une école de beaux arts fort réputée en Chine avait pour coutume d’inviter une fois l’an un grand maître calligraphe faire une conférence sur l’authentique travail du peintre auprès des étudiants. Précisons que le calligraphe est peintre dans l’art asiatique, ainsi que souvent poète et d’ailleurs également moine zen, en ce temps-là. Lire la suite

Share Button

L’Art-de-vivre ou L’Art de Mourir? (2)

Dans la série « Vivre ou Mourir », voici un conte entendu dans mon enfance, et qui resta gravé en moi telle une leçon de vie…

Il était une fois un riche marchand féru de découvertes et d’objets singuliers. Au fil de ses voyages il avait accumulé de nombreux biens qu’il gardait dans ses multiples demeures. De tous ses avoirs, il était une possession qu’il chérissait au-delà de toute mesure. C’était un perroquet du Brésil qu’il avait trouvé chez un commerçant lors d’un de ses voyages. Il aimait choyer son bel oiseau et satisfaire le moindre de ses désirs.

matisse perruche

Lire la suite

Share Button

L’Art-de-vivre ou L’Art de Mourir? (1)

Une série de contes et d’articles traitant de cette question essentielle viendra étoffer les pages de ce blog. Pour commencer la série, j’ai eu envie de partager avec vous un conte japonais.

Bonne écoute!

 

Le conte que vous venez d’écouter est extrait  de ce livre :

conte des arts martiauxLES CONTES DES ARTS MARTIAUX
Réunis par Pascal Fauliot
Présentés par Michel Random
éd. Albin Michel, 1984

 

Dans la série « L’Art-de-vivre ou L’Art de Mourir » vous pourrez lire aussi « L’Art-de-vivre ou L’Art de Mourir? (2) » ici.

Share Button

La casserole proverbiale

Je me suis réveillée ce matin avec un conte en tête. Je ne sais plus ni sa provenance ni son origine. J’ai dû le lire, un jour, il y a une dizaine d’années peut-être, dans un de mes livres qui se trouve loin de moi.

casserole AfriqueNous sommes dans un village africain. Une famille nouvellement installée souhaite préparer un plat en grande quantité ce jour-là. Or elle ne dispose pas d’une grande casserole. Le père de famille va voir son voisin et lui demande de lui prêter une grande casserole. Chose que le voisin fait.

Le lendemain notre homme retourne voir son voisin pour lui rendre sa casserole. Mais la grande casserole est accompagnée d’une petite casserole.
– Je ne t’avais donné qu’une casserole, lui dit le voisin.
– Il a fait un petit, qu’est-ce que tu veux? J’peux pas les séparer quand-même…
– Ah, s’il a fait un petit, je dis pas! Il faut les laisser ensemble. Lire la suite

Share Button

Le Bouvier et la Tisserande

Le poème céleste que je lus hier me remit en mémoire l’histoire de la tisserande que je me vais vous conter de ce pas!

L'éventail magiqueIl est bien des versions de ce conte chinois fort populaire. J’ai aimé la version contée dans une édition jeunesse des éditions Philippe Piquier que je vous recommande tant pour les illustrations magnifiques que pour les histoires merveilleuses qui s’y trouvent, nullement réservées aux seuls enfants.

Or je n’ai pas ce livre sous la main et ai bien du mal à retrouver sur les pages de la toile l’histoire telle que j’aurais aimée vous la transmettre. La mémoire est toujours très infidèle, elle aime se libérer les ailes et inventer la part manquante de ses informations…

L’histoire du Bouvier et de la Tisserande, vous la conterai donc à ma sauce personnelle.

Lire la suite

Share Button

Le mouton a une trompe!

C’est bien connu, pour dessiner un mouton on commence par esquisser l’éléphant, voire un homme à tête d’éléphant.

Beautiful-Natural-Photo-of-Ganesh-Ji

Vous le reconnaissez, bien-sûr. C’est Ganesh ou Ganesha si l’on préfère. Dieu de la mythologie hindoue, gardien des portes, patron de l’enseignement, des arts et des sciences en général. Il est également le dieu des voleurs. Mais cela ne nous étonnera guère car si l’on pense à Hermès, mieux connu de nos contrées, on se remémore qu’il est le dieu tant de la communication que des voleurs, des joueurs invétérés, menteurs, farceurs, voyageurs ; il est celui qui ouvre les portesLire la suite

Share Button

Pourquoi faire?

On dit tout mais on ne dit rien

Bon oiseau zenÀ l’ère de ces technologies, nombreuses, qui nous permettent de communiquer à très grande échelle en un clic et d’un léger glisser du doigt, on serait tenté de penser que tout se dit aisément et que les idées se développent et se transmettent mieux que jamais. Cela est peut-être vrai ; qui suis-je pour en juger.

Mais, voyez-vous, j’ai toujours pensé que la vraie parole est celle qui se pose en nous, non pas celle qui se hurle à nos oreilles. Un vers de poésie m’ouvrira des portes insoupçonnées, une histoire contée m’éclairera comme je n’eus pu l’imaginer, ni même en rêve ! Lire la suite

Share Button

L’Étrange c’est les autres

The curious incident ofLE BIZARRE INCIDENT DU CHIEN PENDANT LA NUIT
(The Curious Incident of Dog in the Night-Time)
Mark Haddon
Éd. pocket jeunesse, 2005 (v.o. 2004)
Traduit de l’anglais par Odile Demange

Vous l’avez probablement tous lu déjà ce « Bizarre Incident… » de Mark Haddon tant il a remporté de prix et d’éloges à sa sortie… Lire la suite

Share Button

The Tale of the Sands

P. Corfield

Lire ce conte
en français ici

«  A stream from its beginnings in faraway mountains, passed through a great variety of countryside and then reached the sands of a vast desert. Since it had crossed every other barrier, it was confident that it could cross the desert.  However, no matter how hard it tried, the stream always disappeared in the sand.

It was convinced that its destiny was to cross this desert, but could not find a way. It became upset and frightened.

Then it heard a whisper from the desert sand : ‘The wind crosses the desert and so can the stream’. Lire la suite

Share Button