Essentiellement invisible

La femme d'en hautPour avoir rencontré et écouté parler Claire Messud à une conférence organisée dans le cadre du Brooklyn Book Festival, j’ai été convaincue par sa sobriété mêlée de profondeur, par sa tolérance s’exprimant dans la plus grande précision. Naturellement j’ai souhaité connaître l’écrivaine et sa plume, en lisant son dernier livre, publié en 2013 et qui vient d’être traduit en français. Elle est publiée par les éditions Gallimard qui ont déjà porté trois de ses écrits auprès du public français. Je ne regrette pas un seul instant d’avoir lu ce livre. Je ne manquerai pas non plus d’en lire d’autres, à commencer par son précédent livre « Les enfants de l’empereur » qui connut un net succès. Lire la suite

Grisé de réussite

Comment s'en mettre plein Mohsin HamidJe n’aurais pas imaginé qu’il fut possible d’écrire un livre si émouvant en gardant pourtant le lecteur à distance par un cérémonieux « vous »*. L’intégralité du livre est écrit à la deuxième personne du pluriel, d’un « you » anglais qui s’adresse à sa cible marketing : les lecteurs d’un manuel de développement personnel. Or il s’agit d’un manuel un peu particulier puisqu’il détaille la recette à appliquer pour escalader les échelons de la société et devenir affreusement riche, dans un pays émergeant ! Un froid détachement est employé qui s’arroge le droit de stimuler le disciple en tous points voire de lui interdire certaines émotions ; je prends pour exemple un des conseils apparaissant dès les débuts du récit : celui de rayer de la carte l’éventualité de tomber amoureux ! Lire la suite

J’ai le coeur à rire

Il nous faut de nouveaux nomsCe livre, premier roman d’une écrivaine originaire du Zimbabwe a conquis son public et a été retenu dans la deuxième sélection du prestigieux prix littéraire anglophone Man Booker Prize 2013. J’avoue avoir été largement séduite à mon tour par le talent de NoViolet Bulawayo. La narratrice, Darling, une enfant de 11 ans, conte ses aventures aux côtés de sa bande d’amis. Et c’est au travers de ses mots enjoués et de sa triste lucidité que nous découvrons la situation sociale, politique et économique du Zimbabwe.

Lire la suite

L’endroit le plus sombre est sous la lampe

Le récit est poignant…

Hannah Kent parvient à insérer tant d’humanité et de solidarité
dans ces pages teintées de mille nuances de
crème, de beige et de boueux
que l’on a du mal à discerner
la source de blancheur étincelante
qui vibre dans notre esprit à leur lecture…

———

À la grâce des hommesÀ LA GRÂCE DES HOMMES
Burial Rites
Hannah Kent
éd. Presses de la Cité, sortie mai 2014
(v.o. éd. Little Brown Co. 2013)
Traduit de l’anglais par Karine Reignier

Ce livre est sans aucun doute un des meilleurs premiers romans que je n’ai jamais lus. J’ai bien tort d’ailleurs de le comparer aux premiers romans. Ce livre est magnifique, tout simplement. Et l’on se demandera comment une jeune australienne peut rendre si parfaitement sous sa plume une atmosphère de vie islandaise ! Lire la suite

Une somme de riens…

Si l’on aime la vie
pour les petites choses qui la constituent
et qui ont le don de nous ravir,
on aimera ce livre.
Et si l’on aime la vie
malgré les grandes choses qui la constituent
et qui nous perturbent, on aimera ce livre…

——–

Et rien d'autre

ET RIEN D’AUTRE
All That Is
James Salter
éd. Knopf, picador 2013 (v.o.)
éd. de l’Olivier, sortie août 2014

 

Récemment, en parlant de Claire Messud et de son dernier livre j’évoquais cette formule américaine « un écrivain d’écrivains » dont on qualifie les plumes très littéraires. Eh bien, James Salter est l’écrivain par excellence qui est reconnu comme tel. En cela, depuis un certain temps déjà j’étais curieuse de le lire. Et puisqu’il a publié ce roman récemment, je n’ai plus hésité. Notons qu’il est essayiste, poète, nouvelliste, scénariste, Lire la suite

Ruines étincelantes

Beautiful ruins 1BEAUTIFUL RUINS
Jess Walter
éd. Harper Perennial  2012

Voici un livre coloré et doux ; il est frais et vaste. La critique littéraire américaine, les lecteurs et les écrivains ont largement célébré ce petit bijou de simplicité. Je les rejoins. Une petite chose tant pétillante que paisible qui se savoure par tous temps et tous vents. Vivement qu’il soit traduit en français. Lire la suite

Un peu moins d’avoirs pour un peu plus de richesse : une vie de Minimaliste!

Josh et Ryan 5Les minimalistes, vous connaissez ? Ils ont 2 millions de lecteurs sur internet. Ils viennent de publier leur dernier livre et font une tournée internationale en 2014 pour le présenter dans 100 villes et pays anglophones en Amérique du Nord, en Europe et en Océanie.

Pour ma part je les ai découverts à New York et les ai trouvés fabuleux au point de désirer vous en parler absolument, d’avoir envie de vous encourager à les lire et à les suivre. Douceur et détermination jalonnent leur chemin et embellissent leur âme. Je leur souhaite une continuation conforme à leur mérites et à leur sagacité.

« J’ai quitté ma vie d’opulence, ai renoncé à ma position sociale de jeune cadre supérieur au salaire fort élevé pour pouvoir atteindre la vraie richesse… »

Mais oui, on connaît la chanson. Tous le disent, nombreux prétendent connaître et avoir mis en pratique la recette magique qui permet de concocter une « vraie richesse ». Bien plus nombreux encore prônent Lire la suite

Ma puce me plonge dans vos rêves!

PaprikaPAPRIKA
Yasutaka Tsutsui
éd. Vintage Random House 2009 (v.o. 1993)
traduit du japonais vers l’anglais par Andrew Driver

C’est très étonnant que ce livre ne soit pas encore traduit en français, surtout avec l’intérêt que lecteurs portent au fantastique inspiré de sciences. Il a d’ailleurs été adapté en film d’animation en 2006, sous le même titre : Paprika. J’ai pu lire les livres de cet écrivain parce qu’il est traduit et largement lu en anglais. Rebondissements de thriller psychologique et aventures scientifiques hallucinantes forment ce roman au rythme soutenu et à l’imaginaire fécond. Le récit parvient à briser la frontière entre rêve et réalité Lire la suite

James McBride présente son livre en jouant du saxophone!

James_McBride_Stage_CloseUpL’écrivain, saxophoniste et compositeur James McBride, à l’occasion de la sortie de son dernier livre monte une bande et part en tournée pour faire connaître son roman «The Good Lord Bird», finaliste du National Book Award 2013.

J’avais été fascinée par le personnage de James McBride au Brooklyn Book Festival tant je lui ai trouvé de facilité à captiver le public par sa voie mélodieuse, par la magie qu’il savait insuffler aux anecdotes qu’il racontait, et peut-être aussi par le bien-être qui se dégageait de lui. Je peux l’imaginer aisément, sur le podium, à jouer son saxophone et s’arrêter pour un intermède lecture de quelque extrait de son livre. Et j’aurais probablement adoré être présente à ces événements qu’il a eu le génie de mettre sur pied. Lire la suite

Les cartes de ma vie, dans le désordre

LoteríaLOTERÍA
Mario Alberto Zambrano
éd. Harper Collins,  2013

Je poursuis mes lectures de premiers romans à succès sur la scène internationale. Et voici un jeune mexicain qui s’est fait remarquer avec ce livre, illustré, ai-je envie de dire. Car j’avoue que je me suis laissée attirer par le format et les illustrations de ce livre. Tel un carnet personnel dans lequel on prendrait des notes et où l’on esquisserait des scènes marquantes de notre quotidien, ce livre fait démarrer chacun de ses chapitres par une belle image d’un jeu de cartes de la « lotería », images aussi délicieuses et intrigantes que celles d’un jeu de tarot. Le narrateur, une enfant de onze ans, à la vue de celles-ci, se remémore les épisodes de sa vie. Et c’est ainsi que l’histoire nous est contée. La structure nous rappellera un livre d’Italo Calvino! Lire la suite

Lentement mais sûrement… dans le mur

The OrchardistTHE ORCHARDIST
Amanda Coplin
éd. Harper Collins,  2012
Sélection « 5 under 35 » du National Book Award 2013
Lauréat du Barnes & Noble Discover Great New Writers 2012

Toujours j’aime lire les premiers romans qui sont de grandes réussites. Et Amanda Coplin a tant été louée pour son livre que je me suis laissée convaincre aisément. C’est très étonnant qu’une jeune écrivaine rame à contre courant de son époque, car force est de constater que les nouveaux romanciers aiment manier les fantaisies, les terreurs ou les horreurs sous leur plume, tout du moins peindre moult rebondissements dans leurs écrits. Ce n’est pas le cas ici. On serait en train d’écouter un solo de violon ou de violoncelle au travers de cette lecture, non pas du rock et du pop. Le décor, lui, est celui d’un verger, d’une pommeraie pour être plus précis. Lire la suite

Et le ciel me prit ma terre

Harvestdernier2HARVEST
Jim Crace
éd. Picador,  2013
Finaliste du Man Booker Prize 2013

« Harvest » semble être le grand favori des lecteurs épris de belles lettres parmi les finalistes du Man Booker Prize 2013. Jim Crace, du haut de ses maigres soixante-sept ans est le plus âgé des écrivains en lice, avec onze livres à son actif. Pour ma part je le découvre avec ce récit, avec grand plaisir! Ce livre est sublime, bien que rugueux au prime abord. Lire la suite

Chanceux qui vivra l’enfer…

the orphan master's sonTHE ORPHAN MASTER’S SON
Adam Johnson
Éd. Random House, v.o. 2012
Prix Pulitzer 2013

Depuis le mois d’avril ce livre, lauréat du Prix Pulitzer 2013, attendait sagement sur ma table de chevet. Voilà que je me suis enfin plongée dedans ! Nul doute que ce livre mérite parfaitement sa récompense littéraire, mais ô comme j’ai souffert du plaisir de le lire ! Lire la suite

Méfiez-vous de mes dons

The MaidTHE MAID
Yasutaka Tsutsui
éd. Alma Books 2010 (v.o. 1972)
traduit du japonais vers l’anglais par Adam Kabat

Dans le domaine de l’étrange, voici un peu de surréalisme psychologique. Les récits qui composent ce livre ressemblent tant à des nouvelles qu’au scénario d’une série télévisée. Chapitre après chapitre nous suivons les aventures de cette jeune femme intelligente et instruite qui vogue d’une maison à une autre dans la peau d’une employée de maison. Nous l’accompagnons au fil de ses aventures fantastiques, au dénouement régulièrement dramatique. Notre jeune domestique brillante est dotée d’un talent particulier lui permettant de lire les pensées des êtres qu’elle approche. Elle perçoit malgré elle les mille calculs et ressentiments pervers et vils des membres de chacune des familles qu’elle côtoie de près et qu’elle n’hésitera pas à chambouler et briser parfois !

À lire aussi Paprika du même écrivain, livre fantastique et thriller psychologique.

Le chaud et le froid

The Garden of Evening MistsThe GARDEN OF EVENING MISTS
Tan Twan Eng
Éd. Canongate, 2012
Man Asian Literary Prize 2012

Écrivain malais qui partage son temps entre la Malaisie et l’Afrique du Sud, Tan Twan Eng avait écrit un premier livre en 2007 qui lui avait valu d’être candidat pour le prix littéraire Man Asie de l’année. Or voilà qu’avec ce deuxième roman il aura remporté le prestigieux prix en question. Lire la suite