La Fête du Livre

Une soirée littéraire ayant pour objet le partage des « grands livres de nos vies »…
C’était le 1er mai chez Liber and Co, à Belle-Isle.

Lawrie Dignan arbres chevelure

Une saison a sa parole à dire. Le printemps prend naissance le 21 mars, insuffle sa grande énergie foisonnante à tout ce qui vit et « respire ». Le bourgeonnement se déclenche ; la sève de la vie pousse de toutes ses forces. Et puis arrive le mois de mai. On se lève le matin du premier mai et l’on voit tout alentour que la nature a changé de visage, que le printemps a épousé sa plénitude.

Tant de fleurs dans les champs, l’herbe si haute qui danse dans la brise, les arbres et les plantes verdoyants de fraicheur qui se coiffent d’une toute nouvelle chevelure satinée mi-jade mi-émeraude, sont autant de marques de l’arrivée à maturité de cette saison de douceur… Naturellement c’est la fête du bonheur, bonheur candide, bonheur enjoué où l’on célèbre le travail, reflet autrefois de la fécondité de l’oeuvre de la nature. Lire la suite

Share Button

Face au scandale ultime de la mort : « Réparer les vivants »

Une belle librairie ; un bel espace débat ; un libraire qui mène l’entretien avec émotion et perspicacité… et une écrivaine de grande sensibilité au phraser sublime. Toutes ces conditions mirifiques peuvent parfois se réunir pour émerveiller la lectrice passionnée que je suis ! La venue de Maylis de Kerangal à la Librairie Compagnie, le 23 janvier dernier se rangerait indéniablement au rang de ces moments magiques.

librairie Compagnie 1  librairie Compagnie 2

Souffle léger, regard parfois perdu dans le vide, imperceptible cheveu sur la langue, tel un oiseau fragile perché sur sa branche Maylis de Kerangal n’a cessé de tisser des mots sensibles et livrer une broderie faite d’authenticité et d’interrogations généreuses, empreinte d’un mélange de rage et d’amour. J’aurais voulu restituer ici ses mots, très fidèlement. Mais je n’ai su en préserver que quelques bribes inscrites dans le texte entre guillemets. J’espère que vous aurez autant de plaisir à découvrir ce condensé des mots de l’écrivaine interviewée que j’eus à l’entendre siffloter ses mélodies riches d’esprit littéraire et de profondeur philosophique…. Lire la suite

Share Button

« Nous sommes tous des espions! », s’amuse Ian McEwan

Ian McEwan est largement connu et apprécié tant des publics anglophones que francophones. À l’occasion de la sortie de son dernier livre « L’opération Sweet Tooth », disponible en français aux éditions Gallimard, il était invité à la librairie Millepages, à Vincennes et un large public était venu à sa rencontre.

Librairie millepage cour intérieure   Librairie millepage

Librairie millepages canapé vermeilL’espace aménagé à cet effet était tant chaleureux que vaste. L’écrivain aux côtés de deux jeunes femmes vives d’esprit était confortablement installé dans un canapé rouge pourpre que vous pourrez admirer sur cette photo! Son air malicieux empreint d’intelligence amusée ne l’a pas quitté de la soirée cependant qu’il ne se départait pas de son taciturne élégant. Lire la suite

Share Button

Quiet veut dire Intranquille?

192books1En suivant l’échange entre Teju Cole et Ivan Vladislavic cette semaine à la libraire New-yorkaise 192books, j’ai été frappée par ce mot anglais « Quiet » qui est revenu dans la discussion à plusieurs reprises.

Nous avons tous lu le roman de Graham Greene qui porte le titre anglais « A Quiet American », traduit en français par « Un Américain bien Tranquille ». Et savons bien que ce tranquille en question renferme une intranquillité majestueuse, non pas nécessairement de l’Américain lui-même mais celle engendrée par ses actes, reflétée par le désenchantement de son vis-à-vis, vieux journaliste Britannique qui a vu le monde… Le tout traduit une situation troublante qui découle des aberrations politiques qui forment le monde, de tout temps peut-être.

Ivan Vladislavic teju cole3

Le Sud-africain Ivan Vladislavic et l’Américain Nigérian Teju Cole écrivent sur la ville. Ils parlent de villes qu’ils connaissent, ressentent, Lire la suite

Share Button

Martin Amis et Will Self au McNally Jackson

Imaginez une belle librairie, avec de très belles sélections de livres, sur deux étages avec un coin café paisible et une atmosphère tant enveloppée que vibrante de lettres. Imaginez maintenant ce lieu dans le quartier Soho de Manhattan. Et imaginez enfin un événement qui y réunit deux magnifiques auteurs Anglais : l’emblématique Martin Amis, monument des lettres et de la critique littéraire britannique et le sulfureux journaliste et écrivain Will Self!

Voilà, c’est là que ça se passe… Et c’était cette semaine, le 29 octobre :

McNally2  mcnally_cafe_interior5

McNally Cafe3 Mcnally-book-store1

Lire la suite

Share Button