Club de Lecture du 24 novembre 2017

Ce club de lecture fut riche d’émotion et aussi d’indignation, aux fils desquels nous avons entrelacé douceur et poésie par la force de cette alchimie qui désormais s’invente dans notre cercle d’une réunion à l’autre !

Un rapide tour d’horizon des différents prix littéraires de la rentrée s’avérait nécessaire puisqu’ils avaient tous été discernés en novembre. Hormis L’Art de perdre d’Alice Zeniter (Prix Goncourt des Lycéens) et Tiens ferme ta couronne de Yannick Haenel (Prix Médecis), les autre livres primés avaient été lus par les membres de notre assemblée. Nous avons trouvé que pour une fois les jurés avaient primé de bons livres et des écrivains talentueux. Bien entendu nous avons noté que désormais la maison de Madame Nyssen faisait partie des « grandes » maisons d’édition, retenue pour la quatrième fois pour un Goncourt (Eric Vuillard cette année après Mathias Enard, Jérôme Ferrari et Laurent Gaudé). Mais puisque cet éditeur réunit et publie d’excellents écrivains notre polémique fut brève !

Nous avons alors ouvert notre revue de livres sur quelques mots de Marguerite Duras. Malgré un bref cafouillage technologique nous avons pu écouter sa voix fluide, fleurie d’une teinte caustique, nous dire :

On pose toujours aux écrivains des questions auxquelles ils répondent très difficilement. On demande pourquoi ils écrivent. Mais les écrivains pourraient demander aussi pourquoi les autres n’écrivent pas…

Lire la suite

Share Button

Qui survivra verra…

Quelle jolie dystopie ! Eh oui, Jenni Fagan, écrivain écossais, a écrit un livre d’une grande poésie, riche de subtilité, d’humour, de finesse et de tendresse. Mais c’est bien une dystopie et l’extraordinaire et le hors normes y ont leur place, privilégiée… C’est beau et étrange, intime et très imaginaire. Ça se dévore, d’une lecture lente.

Nous sommes dans un futur très lointain où, dû au réchauffement climatique, les glaces ont fondu, où les iceberg dérivent vers l’Europe et où désormais l’hivers épouse les moins cinquante (-50°C) degrés Celsius. Et notre écrivaine, dotée d’humour, situe ce futur lointain en 2021. Pour le reste le monde ressemble à celui que nous connaissons, une planète avec des êtres humains : des hommes, des femmes et des trans-genres. Lire la suite

Share Button

Club de lecture à Porto-Vecchio

Nous vous proposons un rendez-vous tous les mois
à la bibliothèque de Porto-Vecchio.
Vous êtes les bienvenus avec ou sans livre à partager !

 cl1

Vendredi 15 décembre 2017
de 16h à 18h

Lire la suite

Share Button

Transgressions et transformations

Un bon polar est en général bien plus que juste un polar. C’est souvent la retranscription d’un monde, d’un univers existant quelque part sur la planète et l’atmosphère qui l’accompagne. Avec Natsuo Kirino nous sommes dans le Japon de la bienséance et de la réussite… Si ce n’est qu’ici c’est l’envers du décor qui est dessiné. Que se passe-t-il lorsqu’on cherche à sortir de sa condition, de son statut, de sa ville natale. Fugue, adultère, séparations, où mènent-ils ? Dans ce roman savamment noir bien-sûr ! Lire la suite

Share Button

Vivre c’est comment ?!

Les livres poignants et drôles qui savent nous raconter mille souffrances en nous faisant rire et en nous abreuvant de traits d’esprit, ça ne court pas les rues. (Et les rues sont bien peuplées !). C’est pourtant une promesse que tient Viet Thanh Nguyen. Le Sympathisant est fin, créatif, hors normes tout en nous parlant de sujets mille fois vus, mille fois lus : la guerre, le Vietnam, l’exil, la double identité. Or ici la double identité est poussée à son extrême : le narrateur est un agent double, déchiré et solide comme personne ! Ce livre a remporté bien des prix littéraires, et parmi les plus renommés… sincèrement, il le mérite. Lire la suite

Share Button

Club de Lecture du 27 octobre 2017

Pour cette deuxième rencontre de la saison nous étions heureux de revoir Marie-Hélène parmi nous, accompagnée de sa petite fille qui a, en quelque sorte, assisté à notre club de lecture et que nous espérons revoir ! Marie-Hélène n’a pas eu l’occasion de nous parler de ses lectures en cours et nous en fera part peut-être à son retour en Corse au printemps, néanmoins, en partant elle nous a soufflé leurs noms : La Montagne de l’âme de Gao Xingjian et De Venise à Venise (titre original Dorsoduro) de Pier Maria Pasinetti. Le premier est le sublime récit poétique de l’écrivain chinois Prix Nobel de Littérature 2000, le deuxième aurait des saveurs de « Proust italien » nous a dit Marie-Hélène.

Mais reprenons la réunion à son début.

Nous avons ouvert le club de lecture sur les mots de Patrick Modiano qui en réponse à la question « Pourriez-vous vivre sans écrire? » a répondu « Vous savez, c’est comme quand vous voyez un tableau accroché au mur qui est de travers… vous avez besoin de le remettre droit. Eh bien pour moi, écrire, c’est un peu la même chose, ça me permet de ré-équilibrer les choses ». Nous sommes bien heureux de savoir qu’il va continuer d’écrire et d’ailleurs il publie en cette rentrée deux textes : une pièce de théâtre, Nos débuts dans la vie, et un récit bien modianesque, Souvenirs dormants.

Quant à nous, pourrions-nous vivre sans lire ?! Pour le moment nous continuons à redresser le tableau à notre façon !… Lire la suite

Share Button

Charmeur de la vie !

C’est toujours un moment magique de découvrir un nouvel écrivain et constater à quel point on s’est laissé emporter dans son monde. Alessandro Piperno a l’art de créer une atmosphère propre à lui, avec des personnages peints à sa façon et tout cela secoué suivant un rythme dont il détient seul le secret ! Le tout se révèle être une lecture charmante, à la chute pourtant rude. Une plume à savourer donc, sans modération ! Lire la suite

Share Button

Jusqu’où va l’amour ?

Peter Stamm est un écrivain de l’intime, de l’invisible et de l’indicible. La chose qui relie deux êtres ou qui les éloigne, cela l’intéresse. Quelle est la substance qui caractérise un homme, une femme, et permettrait de prédire leurs actes, leurs choix… Il explore ces questions et ces univers de l’infime qui frôlent pourtant l’essentiel ! Son dernier livre traduit et publié en français est un parfait exemple de son oeuvre. Lire la suite

Share Button

Club de Lecture du 5 octobre 2017

Nous nous étions quittés en juin avec mille idées de lectures en tête, et avions décidé de laisser passer le coeur de la saison estivale avant de nous réunir de nouveau. Voilà que nous nous sommes retrouvés en cette rentrée littéraire, enchantés de partager ensemble nos expériences de lectures de ces longs mois de juillet et d’août… A l’heure du thé, réunis autour de petits gâteaux et de boissons chaudes nous nous sommes laissé adoucir par l’atmosphère feutrée de la bibliothèque et pour notre plus grand bonheur, (ou notre plus grand malheur !) avons évoqué bien des écrivains et romans délectables. Lire la suite

Share Button

Club de Lecture du 20 mai 2017

dance-through-the-color-of-life-karina-llergo-saltoNos clubs de lecture sont des voyages. Ils nous emportent loin et par tous horizons, qu’ils soient géographiques, littéraires, d’exploration de la voie humaine dans ses aspects psychologiques, sociologiques ou autre. Et cette nouvelle rencontre ne fit pas exception à la règle… Cette fois les grandes fresques et sagas familiales ont été de la partie aux côtés des romans d’écrivains français contemporains qui dépiautent un trait d’actualité pour le livrer sous leur plume romanesque. Mais ne nous perdons pas dans le tourbillon des mille digressions passionnées qui animèrent nos échanges, et reprenons les choses depuis le début !

J’ai d’abord parlé des deux livres qui m’avaient passionnée mais aussi intriguée ce mois-ci.  Lire la suite

Share Button

Club de Lecture du 22 avril

David Schluss ChorusLe dernier Club de Lecture commence à dater maintenant (le prochain ayant lieu dans une petite semaine) et ce n’est qu’aujourd’hui que je vous envoie le tracé de son déroulement.. Ce n’est pas faute d’avoir partagé un merveilleux moment en votre compagnie pourtant ! Mais certains d’entre vous le savent, mes changements de vie récents et le projet exigeant qui m’occupe ont eu raison de mon temps et de ma disponibilité d’esprit…

Alors, que furent les saveurs et contenus de notre dernière réunion ?! Nous étions en plus petit comité pour une fois et cela a eu son charme. Celles d’entre nous qui n’étaient pas venues avec un livre à présenter ont eu l’occasion de nous faire part de belles lectures, en lien avec les livres qui étaient présentés. Angelo BonelloEt surtout, contre toute attente, le Club de Lecture s’est transformé en une chose nouvelle : une revue de films s’est insérée dans notre discussion. Car oui, si les livres imprègnent notre imaginaire, ce dernier peut les entrelacer avec l’atmosphère de beaux films que nous avons vus, qui nous ont touchés et marqués tout aussi profondément ! Lire la suite

Share Button

On ne saura jamais…

La terre qui les sépare Hisham MatarComme c’est difficile de ranger ce livre dans une catégorie. Récit de voyage, essai philosophique, biographie, documentaire historique, promenade littéraire, autobiographie… La Terre qui les sépare est tout cela à la fois. Si c’était une musique ce serait une nocturne. Si c’était un thème, ce serait tout simplement la quête de sens, le fil du récit se traçant de manière spiralaire, se dirigeant vers un centre imaginaire impossible à atteindre. Hisham Matar est à la recherche de son père, kidnappé en 1990 en Egypte et livré aux autorités Libyennes  du régime Khadafi. Il a été incarcéré dans la prison la plus inhumaine du pays. Et puis l’on a perdu toute trace de lui. Au moment du printemps arabe, en 2011, l’auteur retourne dans son pays d’origine après 33 ans d’absence. Et puis il raconte… Lire la suite

Share Button

Une page se tourne

Le dimanche des mères Graham SwiftEst-ce qu’une vie peut basculer en quelques heures, surtout en emportant dans son tourbillon un monde révolu ?! Et cela peut-il se produire sans que ce soit visible, sans que personne ne le réalise ?… Mais oui, c’est une « transition »! Quelque chose change dans le coeur du monde, et ce quelque chose pose son empreinte dans une vie qui elle-même va prendre une tournure différente. Graham Swift nous livre avec brio cette novella (roman bref ou nouvelle longue) où l’intrigue se déroule en une demi-journée. Mais force est de constater qu’en ce rien de temps il parvient à peindre l’évolution d’un siècle entier. Nous traversons l’époque victorienne en Angleterre, regardons ses cendres s’envoler dans la nature et apprécions l’arrivée d’une mentalité et d’un mode de vivre contemporain qui remplacera inévitablement les conventions anciennes. L’histoire, elle, parcourt les derniers heures qu’une domestique va partager avec son amant qui n’est autre que le fils du maître des lieux. Lire la suite

Share Button

Club de Lecture : La petite fille de Monsieur Linh

La petite fille de Monsieur LinhCet article a été conçu et rédigé par Florence Vizet suite au Club de Lecture du 22 avril 2017.

Monsieur Linh doit quitter son pays, le Vietnam, frappé par la guerre et les bombardements. Il prend le bateau avec seulement une valise légère et sa petite fille nouveau née dans les bras. Lire la suite

Share Button

La saveur des émotions

Le restaurant de l'amour retrouvéLa vie est bien riche en émotions qui elles-mêmes se déclinent en mille nuances de couleur et d’intensité. Mais lorsqu’on a perdu le goût des choses on a tout comme oublié ces déclinaisons. Et si la saveur des aliments et des mets préparés avec amour pouvait faire retrouver l’appétit de la vie ?… C’est cela que nous raconte ce livre, merveilleusement, délicieusement. A chaque page il nous expose un nouveau plaisir offert au palais. La bouche salive, l’âme s’envole, et le bonheur s’éveille. Tout cela par la grâce d’une préparation culinaire.

Louis Toffoli

Un jour, en rentrant chez elle, Rinko constate qu’elle a tout perdu : son compagnon de vie, ses économies, ses meubles, ses ustensiles de cuisine, absolument tout. Elle quitte la ville et retourne dans son village natal. Le choc causé par la perte inattendue de tout ce qui constituait sa vie lui a fait perdre la voix. Elle n’a plus rien, elle ne peut plus prononcer un mot, mais elle sait faire la cuisine… Lire la suite

Share Button