La place de l’Homme Grand

Viva

Je ne saurais parler de ce livre… et pourtant je vais m’efforcer d’écrire quelques mots à son sujet parce que je m’en voudrais de ne pas me consacrer à en faire l’éloge, quand bien même cet écrit serait trop grand pour la petite kimamori que je suis. Et puis surtout, ce livre contient un monde dans lequel tout un chacun devrait prendre part afin de le faire vivre encore et toujours. Plus que tout autre texte celui-ci a sa place dans ces modestes pages qui ont eu la prétention de porter le nom de kimamori, le garde de l’arbre, qui invite l’abondance des fruits d’une saison sur l’autre, d’une récolte à l’autre, d’un espace d’édition vers le suivant. Et je reprends de nouveau l’extrait de ce livre, cité dans mon préambule, dont j’aimerais rester éternellement imprégnée, « Ce qu’ils nous crient et que nous feignons souvent de ne pas entendre : c’est qu’à l’impossible chacun de nous est tenu ». Lire la suite

Share Button