L’envolée malencontreuse

nuee_d_oiseaux_blancs_431NUÉE D’OISEAUX BLANCS
Yasunari Kawabata
première édition 1960 (v.o. 1958)
Traduit du japonais par Armel Guerne et Bunkichi Fujimori
Prix Nobel de littérature 1968

Mon Kawabata favori jusqu’ici était Pays de Neige. Mais voilà que je ne sais plus si mon cœur n’aurait succombé davantage pour cette Nuée d’Oiseaux Blancs. Lire la suite

Share Button