L’endroit le plus sombre est sous la lampe

Le récit est poignant…

Hannah Kent parvient à insérer tant d’humanité et de solidarité
dans ces pages teintées de mille nuances de
crème, de beige et de boueux
que l’on a du mal à discerner
la source de blancheur étincelante
qui vibre dans notre esprit à leur lecture…

———

À la grâce des hommesÀ LA GRÂCE DES HOMMES
Burial Rites
Hannah Kent
éd. Presses de la Cité, sortie mai 2014
(v.o. éd. Little Brown Co. 2013)
Traduit de l’anglais par Karine Reignier

Ce livre est sans aucun doute un des meilleurs premiers romans que je n’ai jamais lus. J’ai bien tort d’ailleurs de le comparer aux premiers romans. Ce livre est magnifique, tout simplement. Et l’on se demandera comment une jeune australienne peut rendre si parfaitement sous sa plume une atmosphère de vie islandaise ! Lire la suite

Share Button