Qui survivra verra…

Quelle jolie dystopie ! Eh oui, Jenni Fagan, écrivain écossais, a écrit un livre d’une grande poésie, riche de subtilité, d’humour, de finesse et de tendresse. Mais c’est bien une dystopie et l’extraordinaire et le hors normes y ont leur place, privilégiée… C’est beau et étrange, intime et très imaginaire. Ça se dévore, d’une lecture lente.

Nous sommes dans un futur très lointain où, dû au réchauffement climatique, les glaces ont fondu, où les iceberg dérivent vers l’Europe et où désormais l’hivers épouse les moins cinquante (-50°C) degrés Celsius. Et notre écrivaine, dotée d’humour, situe ce futur lointain en 2021. Pour le reste le monde ressemble à celui que nous connaissons, une planète avec des êtres humains : des hommes, des femmes et des trans-genres. Lire la suite

Share Button

L’État des Livres délivre?

le rire du grand blesséLE RIRE DU GRAND BLESSÉ
Cécile Coulon
Éd. Viviane Hamy, 2013

Cécile Coulon a publié son premier livre à dix-sept ans. Voici son nouveau roman, très attendu après le succès que connut son précédent livre « Le roi n’a pas sommeil ». Elle sait être très convaincante lorsqu’elle parle de son travail d’écrivain et de ses livres. Je l’avais entendue dans une émission radio et avais été séduite par ses mots précis et bien choisis. Lire la suite

Share Button

Chanceux qui vivra l’enfer…

the orphan master's sonTHE ORPHAN MASTER’S SON
Adam Johnson
Éd. Random House, v.o. 2012
Prix Pulitzer 2013

Depuis le mois d’avril ce livre, lauréat du Prix Pulitzer 2013, attendait sagement sur ma table de chevet. Voilà que je me suis enfin plongée dedans ! Nul doute que ce livre mérite parfaitement sa récompense littéraire, mais ô comme j’ai souffert du plaisir de le lire ! Lire la suite

Share Button