Quand la musique nous porte loin

Hari Kunzru est un écrivain et journaliste largement connu dans le monde anglo-saxon mais également très traduit dans le monde. J’avais lu son Dieu sans les hommes qui avait tant fait parler de lui aux Etats-Unis et en Angleterre à sa sortie en 2011. J’avais été plus qu’intriguée. Ce nouveau roman, Larmes blanches, est plus facile à aborder, peut-être parce qu’il suit une structure linéaire et chronologique et se cantonne à un seul et même narrateur, mais il nous réserve malgré tout bien des surprises ! Un ou deux mois après l’avoir lu j’ai commencé à réaliser ce que sa lecture avait posé en moi. Cette drôle d’histoire m’en avait plus appris, ou dit, que bien des livres lus sur l’esclavage et la condition des noirs américains… sans en avoir l’air. Alors, oui, je vous le conseille en espérant qu’il parviendra à vous hanter comme il a l’a fait avec moi : secrètement et discrètement. Le livre sort dans sa traduction française dans moins d’un mois, en janvier 2018. Lire la suite

Share Button

La Liberté est dans la démarche

Un Homme s’appartient-il ? Peut-il sortir de la servitude ? Et qu’est-ce donc être Libre ? Voilà de bien grandes questions. Pour aborder ces thèmes il suffit peut-être de se pencher sur la réalité de l’esclavage stricto sensu. D’ailleurs pour comprendre la direction que prennent les événements politiques actuels aux Etats-Unis il n’est pas inintéressant de se plonger dans le passé de ce pays, et de regarder à la loupe ce qui s’y vivait du temps des plantations de coton… C’est cela qu’a décidé de faire Colson Whitehead et grand bien l’en prit puisque sous sa plume prit naissance ainsi un livre excellent qui vient de remporter le plus beau prix littéraire américain, le National Book Award 2016 et le Prix Pulitzer 2017 dans la catégorie fiction.

Le rideau se lève en Géorgie où Cora, jeune esclave noire âgée de dix-huit ans s’échine dans une plantation de coton et s’applique à contrer les cruautés de la vie quotidienne infligées par les régisseurs et patrons, relayées par les esclaves entre eux. Céline RoussinSa mère a fui et n’a jamais été retrouvée et rapatriée, sa grand-mère, elle, était née en Afrique avant de se laisser prendre dans les filets de l’homme blanc. Jeune femme de caractère et déterminée à ne laisser personne briser son âme, elle fait une rencontre qui modifiera à jamais le cours de sa vie. Lire la suite

Share Button