La grande bassesse

Hanif Kureishi est une grande figure des arts et lettres de l’Angleterre contemporain. Il n’est pour ainsi dire pas de grandes distinctions qu’il n’ait reçu à ce jour, au titre desquels celles de Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres ou Commander of the Order of the British Empire. Il est écrivain, scénariste, dramaturge… Je ne pense pas que ce livre reflète les thématiques qui lui sont habituelles mais il n’y a peut-être pas d’entrée unique pour aborder son oeuvre. Et pour ma part j’y aurai mis les pieds par cet « Air de rien », de son titre original littéral « Le Rien » !

Eh oui, versons un rien de luxure, ajoutons-y un rien de manipulation, complétons en agrémentant d’un rien de trahison, saupoudrons un rien de détresse et pour l’assaisonnement final chacun selon ses goûts optera pour un rien de jalousie ou de vilenie ou d’insanité mentale. Nous obtiendrons alors ce grand rien qui est synonyme de désir absolu de pouvoir mais également synonyme d’impuissance totale ! Et voici ce qui est mis en scène dans ce livre fin et léger d’à peine deux cent pages. C’est plein d’humour, mais est-ce vraiment drôle ?! Lire la suite

Share Button