Un violon pas d’Ingres


An Equal MusicQUATUOR
(An Equal Music)
Vikram Seth
Éd. Grasset, 2000 (v.o. 1999)
Traduit de l’anglais par Françoise Adelstain

C’est une grande histoire d’amour que Vikram Seth a écrit là, et d’une grande beauté aussi. Or bien plus que l’amour partagé entre les personnages principaux j’y ai lu l’Amour de la musique. Tous les protagonistes, peu ou prou, sont musiciens et passionnés.

Le narrateur retrouve par hasard la femme qu’il a aimée autrefois et qu’il a quittée douze années auparavant dans des circonstances particulières. Non seulement il ne s’est jamais remis de cette perte mais tous deux constatent que leur amour est resté inchangé, de la même intensité qu’à l’époque où ils étaient tous deux étudiants à l’école de musique. La même entente musicale règne entre eux, et pourtant ces retrouvailles sont ponctuées de difficultés et douleurs, sans compter que la jeune femme est désormais épouse et mère.

Le livre nous offre par ailleurs de très beaux moments de la vie partagée du quatuor dont fait partie le narrateur. Et cette forte relation qui les lie n’est pas moins profondément ancrée en leur âme que celle qu’ils entretiennent avec leur instrument, dans le cas du narrateur son violon, être à part entière dans le récit…

Je ne suis pas musicienne mais j’ai adoré lire ce livre qui a eu le don, à sa manière, de me rappeler la place essentielle de la passion dans une vie, quelque soit son objet.

Share Button