Club de Lecture : La Perle et La Coquille

LA Perle et Le CoquillageCet article fait suite au Club de Lecture du 18 février 2017. Il a été rédigé et conçu par Florence Vizet.

Nadia Hashimi, écrivain d’origine afghane vivant aux USA, donne comme titre aux chapitres de son livre les prénoms de ses deux héroïnes : Rahima à Kaboul en 2007 et Shekiba, un siècle avant. C’est l’histoire de deux femmes afghanes liées par le sang, dominées et maltraitées sous la coupe de la tradition. IMG_1494Elles tentent toutes deux, chacune à son époque, d’améliorer leurs conditions de femmes, quand bien même il leur faudrait prendre l’apparence d’un jeune garçon ou d’un homme pour connaître ce peu de liberté à laquelle elles aspirent… Car comme le dit l’écrivain dans son roman :

L’eau de mer supplie la perle de briser la coquille.

Le lecteur passe de l’une à l’autre et parfois voit se superposer dans son esprit les deux aventure narrées tant la situation a peu évolué en un siècle.

J’ai lu ce roman intense et riche en péripéties d’une seule traite A chaque chapitre j’ai gardé l’espoir que ces deux femmes s’en sortent, qu’elles parviennent à échapper à leur sort et à briser leurs chaines. Malgré tout, plus d’une fois je n’ai pu faire autrement que poser le livre parfois pour souffler, révoltée par les épreuves qu’elles endurent.

IMG_1504

Mais c’est aussi un joli conte qui reflète bien la culture afghane et révèle la beauté de cet Orient qui me charme.

LA PERLE ET LA COQUILLE
The Pearl That Broke Its Shell
Nadia Hashimi
Traduit de l’anglais par Emmanuelle Ghez
Éditions Milady Bragelonne, 2014

Les illustrations présentées sont :
– La jeune fille afghane de Steve McCurry,
– Femmes d’Alger dans leur appartement de Delacroix.

Share Button

Laisser un commentaire