Les Liaisons culinaires, de Andreas Staïkos

Les relations culinaires sont-elles dangereuses?
Dans ce court récit savoureux, Dimitris et Damoclès, voisins de palier et fins gourmets, se découvrent rivaux. Leur Nana est la même belle, menteuse, effrontée, insatiable et fine bouche. Et chacun de lui préparer pour la ravir les mets les plus succulents de la cuisine grecque : du caviar d'oursins aux légumes farcis en passant par les Dolmas, on salive tout le long de l'intrigue. D'abord, seul Damoclès sait que celle qu'il aime est aussi la maîtresse du voisin et le quiproquo dure jusqu'à ce que Dimitris comprenne. Alors les rivaux se liguent et deviennent alliés, avec l'espoir d'affamer la belle. Mais Nana, bien plus perspicace, mène le jeu jusqu'au dernier dîner censé les départir.

La cuisine comme l'amour, quand ils touchent au sublime, ne se contentent plus de satisfaire la faim. Et Nana ne s'y trompe pas, dès lors que dans la bonne chère de ses amants "On n'y sentait plus cette étrange et imperceptible caresse, ce détail infime, cette petite touche qui en faisaient des œuvres d'art éphémères, qui, justement parce qu'elles sont éphémères, vibrent de l'émotion déjà nostalgique des bouchées avalées, des instants envolés. C'en était fini de ces grands moments où le plaisir des papilles et du palais oblitérait la mort."

Un récit drôle et exquis, sous la plume d'un auteur qui, en bon dramaturge, se délecte du burlesque des situations et des scènes cocasses, tout en respectant avec ferveur la cuisine grecque : les dix-sept recettes citées dans le roman sont authentiques, et pour les réaliser, à défaut de l'amour idéal, il suffira de s'appliquer.

LES LIAISONS CULINAIRES
Andreas Staïkos 

traduit du grec par Karine Coressis et Delphine Garnier
Editions Actes Sud - Babel, 1997 

Angela Nicolaï

Enseignante de métier, elle est aussi comédienne et nouvelliste.
Responsable de la rubrique Une vie, une œuvre, elle gère également un projet dont le lancement est prévu en 2021 autour des contes.

Leave a Comment