L’origine du silence

Days in the History of SilenceLes écritures simples sont parfois les plus belles. Les histoires sans histoire sont parfois les plus complexes à pénétrer. « Days in the History of Silence » se range dans cette catégorie de livres qui portent en leur sein un vide plus vaste que l’univers entier, où palpite un silence plus sonore que le plus grand coup de tonnerre jamais retenti… Je suis bien triste d’annoncer aux lecteurs francophones que ce livre n’est pas traduit en français. Il m’était impossible malgré tout de ne pas vous en parler tant sa force littéraire est grande.

Un homme s’est emmuré dans le silence, son épouse, narratrice de l’histoire, se confronte alors à ses propres difficultés de communication, à ses propres murs. Doublement enrobée dans cette étoffe d’aphonie elle passe en revue leur vie commune et leurs vécus respectifs. De fil en aiguille on se heurte à une histoire semée de pertes. Entourage perdu, père, mère, frère, fils, cousins et oncles… Pertes dues à un éloignement physique durant la seconde guerre mondiale, mais perte surtout de l’échange avec autrui, de la mémoire liée à ces autrui, et en conclusion une perte progressive de soi-même. Le constat est d’autant plus accablant que ce couple n’a pas su communiquer avec sa descendance. Ni l’un ni l’autre n’ont su dire les vérités aux enfants qu’ils ont conçus et élevés…

Lorsqu’on s’est tu une vie durant, que l’on s’est évertué à taire des événements trop marquants ce n’est pas au crépuscule de sa vie que l’on peut apprendre à dire. Ce tendre couple emprisonné au creux de son être saura-t-il franchir malgré tout le mur du silence ?

Magnifiquement traité dans ce récit paisible, le silence sera apprécié par le lecteur tant cette lecture parvient à l’éloigner des « bruits » parasites qui font obstacle à la réflexion. Tel un miroir l’écrit nous renvoie à nous-même et à toute chose que nous aurions égarée en chemin… Une berceuse tout autant qu’un réveil intime, Merethe Lindstrøm nous livre un murmure poétique qui se savoure voluptueusement. Vivement que ce livre soit traduit en français!

DAYS IN THE HISTORY OF SILENCE
Merethe Lindstrøm
éd. Other Press, 2013 (v.o.2011)
Traduit du norvégien (vers l’anglais) par Anne Bruce

Share Button

Leave a Comment