View Post

Les os des filles de Line Papin, présenté par Dominique Orsini

Doumè s’était proposée pour nous présenter de ce livre, lors de notre club de lecture à distance du 9 mai 2020. Mais nous n’avions pas imaginé qu’elle-même écrirait un texte magnifique pour nous porter au plus près de ce récit. Elle nous l’a lu de sa voix fluide, de son souffle dynamique. Et elle a bien voulu me transmettre sa …

View Post

Habiter l’aube, de Rémy Oudghiri

Peut-on partager une chose indicible et indescriptible ? Cela dépend probablement de la force avec laquelle on s’est laissé traverser et pénétrer par l’indicible en question. Pour habiter l’aube il faut accepter d’être habité par l’aube, c’est à dire par un éphémère passager qui sans cesse se renouvelle et qui sans cesse s’évapore. C’est cela que Rémy Oughiri nous offre …

View Post

Jours barbares, de William Finnegan

L’art des lettres peut engager une vie entière. Il en va de même de certaines passions. Lorsque l’amour du surf se conjugue à celui des mots, cela peut former une vie hors du commun, guidée par cette quête de la vague parfaite, sur laquelle surfer avec sa planche et muni de ses mots. La vie devient alors un voyage sans …

View Post

Autumn Light, de Pico Iyer

J’ai rarement été aussi touchée par un livre que par The Lady and the Monk de cet auteur, écrit en 1991 suite à son tout premier voyage et séjour de un an au Japon. Son récit est devenu instantanément un livre de vie pour moi, un livre important de ma vie. Vingt-six années plus tard Pico Iyer écrit de nouveau …

View Post

Je suis le carnet de Dora Maar, de Brigitte Benkemoun

Cet été le Centre Pompidou a consacré une grande exposition à l’artiste Dora Maar. J’étais à Paris à ce moment-là et suis allée la voir. J’ai tant été marquée par ce que j’ai vu qu’en sortant j’ai eu envie de mieux connaître l’histoire de cette femme artiste et tenter de comprendre pourquoi une si grande artiste était si peu connue, …

View Post

La douceur de nos champs de bataille, de Yiyun Li

J’ai connu Yiyun Li par sa voix. Un jour j’ai écouté un podcast du magazine américain le New Yorker où l’écrivaine nous lisait une de ses nouvelles. Le texte était effrayant de beauté et de réserve à la fois. Il se déroulait lentement. On retenait son souffle. Et puis arrivait la chute qui nous laissait interdits, sans voix. J’avais alors …

View Post

M pour Mabel de Helen MacDonald

Ce livre a énormément fait parler de lui en Angleterre et aux États-Unis à sa sortie. En France on n’a pas su l’accueillir à sa juste valeur, et pourtant, c’est une perle de littérature et une expérience de lecture remarquable. Serait-ce parce que la chasse au vol et l’art de la fauconnerie sont moins pratiqués historiquement dans l’hexagone ? Je …

View Post

Les Porteurs d’eau, d’Atiq Rahimi

Atiq Rahimi, vous le connaissez certainement, pour avoir lu son Sangué Sabour (pierre de patience) qui a remporté le Prix Goncourt en 2008. Cet homme est écrivain, certes, mais il est également poète, calligraphe et cinéaste. Il vient de réaliser l’adaptation pour le grand écran du roman de Scholastique Muchasonga (Notre dame du Nil) au Rwanda. Au même moment il …

View Post

L’exil d’Ovide, de Salim Bachi

Nous sommes à Rome, sous le règne d’Auguste, puis nous sommes à Tomis, où Ovide est exilé. Nous nous promenons à Rome, à Lisbonne, à Grenade et en bien d’autres villes. Parfois nous sommes dans l’hier, portés par les mots d’Ovide, et parfois nous sommes dans l’aujourd’hui, aux côtés de Salim Bachi. Mais Fernando Pessoa, James Joyce, Alfred Döblin, et …

View Post

La robe blanche, de Nathalie Léger

Je n’avais pas encore lu les écrits de Nathalie Léger, alors que La robe blanche est son quatrième texte publié et que tous ont reçu un très bel accueil. L’écrivaine elle-même, chercheuse par ailleurs, est directrice de l’IMEC (Institut Mémoires de l’Édition Contemporaine). Émouvant mais respectueux, profond et bien documenté, ce récit nous parle d’une artiste et de sa performance …

View Post

Extrait de Louange de l'ombre, de Tanizaki

Pour vous mettre en appétit, voici un extrait de la nouvelle traduction de l’essai de Jun’ichirô Tanizaki, Louange de l’ombre, dont je vais vous parler bientôt… Lorsque, me tenant devant un bol de soupe, je laisse le chuintement à peinte perceptible du bol imprégner mes oreilles comme les stridulations d’un insecte dans le lointain, je savoure à l’avance le goût …

View Post

Du bon usage du langage…

Si certains livres nous mettent du baume au cœur celui-ci offre le remède équivalent pour l’esprit. Nos esprits – tout du moins le mien – sont bien fatigués par les temps qui courent avec toute la bêtise qui circule allègrement tant sur les réseaux sociaux qu’au coin de chaque rue de chaque ville de chaque pays au monde ! Ce …

View Post

On ne saura jamais…

Comme c’est difficile de ranger ce livre dans une catégorie. Récit de voyage, essai philosophique, biographie, documentaire historique, promenade littéraire, autobiographie… La Terre qui les sépare est tout cela à la fois. Si c’était une musique ce serait une nocturne. Si c’était un thème, ce serait tout simplement la quête de sens, le fil du récit se traçant de manière …

View Post

Le sens de l’insensé…

Nous avons là un livre sublime qui avec simplicité et poésie nous éclaire sur les prémisses de ce monde dans lequel nous nous trouvons aujourd’hui. C’est ainsi que tout a commencé, me suis-je dit, régulièrement, alors que j’étais pénétrée par l’histoire contée. C’est une histoire vraie, et qui traite de l’Entreprise, des technologies de l’information, du monde financier, des capitaux …

View Post

L’esprit qui m’habite

Les livres de Pico Iyer sont tant indescriptibles qu’inclassables, et plus le temps passe plus ils sont difficiles à inclure dans un genre. C’est peut-être l’identité-même de l’auteur qui fait cela. Ses parents sont d’origine indienne, il a grandi en Angleterre, évolué ensuite aux États-Unis puis il a épousé une japonaise et il séjourne depuis longtemps maintenant entre le Japon …

View Post

Un homme mort, vivant

Les livres écrits, dans le sens de bien écrit, il s’en trouve relativement peu de nos jours. Qu’ils soient de surcroît profonds et se lisent pourtant avec légèreté, voilà qui devient plus rare encore. Eh bien, c’est le cas de ce livre qui traite de rien de moins que « du Rwanda ». En un mot tout est dit et pourtant rien …

View Post

Un Paris qui vous emmènera loin!

Je vous invite à devenir, comme moi, fan de Sébastien Ayreault, écrivain, chanteur-musicien, photographe et surtout poète de la vie qui jamais ne donne dans le lyrisme ! Il y a quelque temps je vous parlais de son premier roman « Loin du monde » qui a rencontré un grand succès. Voici donc la suite avec « Sous les toits ». Je ne saurais dire …

View Post

Au gré du vent, souffle une douce brise…

Difficile d’écrire sur le Japon, délicat d’écrire le Japon. Pour un occidental surtout ! Nicolas Bouvier y parvient comme nul autre n’aurait su faire. Délicatesse et humilité imbibent les mots cachés de ce récit succulent. Un roman ne nous captiverait pas plus. J’avoue que j’ai été choquée par le premier chapitre. Pourquoi consacrer un long chapitre à la restitution de l’histoire …

View Post

L’inutilité de la lecture m’épanouit

« Fleur ouverte, je suis lecteur. J’attends l’abeille » est la formule extraite de ce livre que je préfère. Et il en est des tas d’autres. Manifestement, Charles Dantzig est un grand lecteur, et quand bien même je ne partagerais pas toujours ses goûts, je ne peux que m’identifier à lui dans son goût pour la lecture. En effet, il fait un …

View Post

Le chemin des morts, de François Sureau

Ce récit très bref m’a fait penser au livre de Javier Cercas, « Les soldats de Salamis » où l’on ne sait distinguer héros et anti-héros. C’est une fable politique qui est contée ici, fable éternelle qui sans cesse se reproduit et se revit dans les sphères de l’administration politique lorsqu’elles rencontrent des destins individuels. Et nous sommes, aux côtés de l’auteur-narrateur, …

View Post

Pays natal, me reconnaitras-tu?

Le chemin qui me mena vers ce livre audio vous amusera peut-être. J’écoutais Alain Mabanckou présenter son dernier livre « Lumières de Pointe-Noire » dans une émission radio. Il faisait référence à l’oeuvre de l’écrivain haïtien Dany Laferrière sur le thème du retour au pays, qui lui-même, dans son livre, fait référence à Aimé Cesaire et son « Cahier d’un retour au pays ». …

Sur une terre étrangère, de Jumpa Lahiri

Jumpa Lahiri avait obtenu le prestigieux prix littéraire américain Pulitzer en 2000 pour son recueil de nouvelles « L’interprète des maladies » publié après le grand succès de son premier roman « Un nom pour un autre ». Ses récits sont toujours très intimistes et brossent des tableaux émouvants de la vie de familles indiennes exilées, et de l’évolution des générations suivantes, nées …

Voyage au centre de Paris, d’Alexandre Lacroix

L’auteur est le rédacteur en chef du magazine Philosophie. Mais il écrit et publie aussi des romans et essais. Quel plaisir de s’aventurer dans ce livre, une belle célébration de Paris, ville féminine par excellence, semblerait-il. La ville se laisse aborder, par ses rues, ses passages et ses places mais également par son sous-sol et ses catacombes ainsi que par …

View Post

Plus vrai que nature… Umberto Eco

Eh oui, le premier roman d’Umberto Eco ne date que de 1980, raison qu’il invoque lui-même pour se voir en jeune romancier. En trois chapitres inégaux l’auteur nous parle avec aisance et assurance des caractéristiques d’écrivain romancier en lui. J’avoue avoir été très intriguée par sa manière de travailler. Les schémas et itinéraires qu’il trace dans le moindre détail avant …

View Post

La couleur des ombres, de Colm Toibin

Ce recueil de nouvelles n’a pas été traduit en français, mais du même auteur Irlandais, on trouvera Brooklyn, disponible en poche. J’avais écouté une interview de Jeffrey Eugenides où parmi ses trois écrivains contemporains préférés il citait Colm Toíbin. Mille mercis à Monsieur Eugenides de m’avoir fait connaître ce merveilleux écrivain qui sait si bien envelopper son lecteur et le transporter …