View Post

Le Journal Littéraire bimensuel, dernier numéro

Voici le sommaire du dernier numéro du journal de Kimamori. Vous pouvez cliquer sur l’image ci-dessous ou le texte bleuté pour le lire dans son intégralité. Pour le recevoir gratuitement il vous suffit de renseigner vos nom, prénom et adresse mail dans l’espace prévu à cet effet (en haut à droite de cette page). Pour consulter les précédents numéros cliquez …

View Post

Prenez une part active dans Kimamori

Kimamori propose désormais des activités et contenus destinés à ses membres. Pour en savoir plus, et obtenir le mot de passe permettant d’accéder aux articles protégés lisez cet article.

View Post

Clubs de lecture et ateliers d’écriture animés par Kimamori

Lieux et prochaines dates CLUB DE LECTURE : ATELIER D’ECRITURE : Cliquez sur l’enveloppe ci-dessous pour m’envoyer un mail afin d’obtenir plus de précisions ou de vous inscrire : Et pour ceux qui se demandent ce que veut dire Kimamori, voici : “Quand on cueille les kakis à l’automne, on en laisse toujours un sur l’arbre, avec le souhait que …

View Post

Agrapha, de Iuvan

Iuvan joue de stratagèmes : celui de l’enquête historique, à laquelle on ne croit jamais tout à fait, et celui de la quête mystique, la supposée mission trans temporelle. L’autrice est historienne. Tout commence à la source, homonymique déjà : celle des femmes, dans la forêt, où elles vécurent au Xe siècle et celles des archives de l’Österreichische Nationalbibliothhek de Vienne desquelles …

View Post

Un homme, une femme, 2 films et mille variations

Les salles de cinéma sont fermées et je regarde de temps à autre un film sur Netflix. Je fais des recherches par nom de réalisateurs, ou je me laisse charmer par le hasard des affiches qui me sont présentées. En l’occurrence j’ai regardé deux films que j’ai eu envie de rapprocher, parce que tout les éloigne ! Il est question …

View Post

Ce qu’il faut de nuit, de Laurent Petitmangin

Premier roman de Laurent Petitmangin, paru aux éditions de La manufacture du livre, Ce qu’il faut de nuit a obtenu le Prix Femina des lycéens, le Prix Stanislas, le Prix Georges Brassens, le prix des médias et celui du barreau de Marseille ! C’est une histoire simple, une histoire ordinaire, une histoire que l’on pourrait lire dans la rubrique des faits …

View Post

La maison de Bretagne, de Marie Sizun

Quel bonheur de lire Marie Sizun ! Cette écrivaine a l’art de nous offrir de la légèreté, du pétillant et relevé au sein même d’une histoire requérant de la profondeur. Nous l’avons connue et aimée avec son recueil de nouvelles Ne Quittez pas, dont elle nous avait lu plusieurs extraits l’année dernière durant le confinement de printemps. Elle nous revient …

View Post

Lumière d’été, puis vient la nuit de Jon Kalman Stefansson

Les romans de Jon Kalman Stefansson sont des œuvres à part. Indéfinissables, indescriptibles, lumineux, insolites, ils racontent à la fois le très grand et le tout petit. On lit dans ses livres le ciel et la terre, et bien entendu, entre les deux se trouvent les hommes et les femmes. J’aime le lire car si l’emprunte islandaise est bel et …

View Post

Un autre tambour, de William Melvin Kelley

Cette histoire nous la connaissons, nous l’avons mille fois lue. Et pourtant, nous lirons le roman de William Melvin Kelley et en sortirons pétrifié. Tout l’art d’un écrivain est là, après tout. Nous dire les choses en suivant un fil invisible, en les posant dans des mots inattendus. L’histoire noire-américaine des villes du sud des Etats-Unis profond est mise en …

View Post

Les Fables d’Amassolou en Pays Dogon, d’Amassolou Guindo

La lecture est un voyage. Plus nous voyageons loin, et mieux nous faisons un retour sur nous-même. Avec les fables d’Amassolou Guindo nous sommes transportés dans un espace-temps à des années lumière de notre présent. Et précisément, à ce moment-là, alors que nous avons embarqué pleinement, nous retrouvons l’enfant que nous fûmes, l’enfant qui est encore là en nous. Sagesse, …

View Post

Silhouette de mort sous la lune blanche, de Kââ

C’est sous le pseudonyme de Kââ (il en utilisa d’autres, tel que Corsélien et Béhémoth) que Pascal Marignac, professeur de philosophie, publiait en 1984 Silhouette de mort sous la lune blanche, le premier roman d’une longue série mettant en scène un personnage sans nom, charismatique et quelque peu psychopathe sur les bords. « Extraire une balle, ce n’est pas rien. Je l’avais déjà fait …

View Post

Inépuisables, de Vivian Gornick

Vivian Gornick est une femme de lettres américaine qui mériterait d’être mieux connue, davantage lue en France. Heureusement pour nous, les éditions Rivages lui donnent la parole : trois de ses livres sont déjà traduits et disponibles en français, dont ce tout dernier recueil publié par l’auteure de quatre-vingt quatre ans. Journaliste, essayiste, critique littéraire, elle est surtout une grande …

View Post

Le Doorman, de Madeleine Assas

La comédienne Madeleine Assas se lance dans l’écriture, et je la découvre avec ce premier roman qui est d’une grande beauté. Aussi étonnant que cela puisse paraître l’actrice française nous offre une plongée dans la ville de New York poignante, juste et détaillée. C’est une vie qui se déroule sous nos yeux, une vie lente et tranquille qui file sous …

View Post

Une Rencontre avec Agrapha, de Iuvan – par Angela Nicolai

N.B. Si vous n’avez pas encore lu la chronique d’Agrapha, consultez-la ici avant d’approfondir le sujet ci-après. Ce qui est écrit dans le cahier débute comme le journal de bord de l’autrice sur les lieux d’Adsagsonae Fons. La graphie est reproduite manuscrite. La première phrase est raturée mais on peut lire sous les ratures. Tout en poursuivant la traduction d’autres …

View Post

La Neige : Book Club thématique de février 2021

Nous avons inauguré le Book Club thématique en janvier. Autour de notre table virtuelle nous avons accueilli Marseille, Paris, New York, Bonifacio, Porto-Vecchio, Sainte-Lucie de Porto-Vecchio.. Nos échanges ont été riches, lumineux et emprunts de conscience joyeuse. L’aventure continue. Notez que nos Book Clubs thématiques se tiendront toujours les 4ème mardis du mois, de 18h30 à 20h30. Les thématiques des …

View Post

Le café du mois, chez Kimamori

Mes chers amis, comme je vous le disais dans le dernier journal de Kimamori, je prépare bien de nouveaux projets pour cette année. Mais je les démarre successivement ! Le mois dernier nous avons inauguré le Book Club thématique, ce mois-ci inaugurons Le café du mois. Attention, en raison du contexte sanitaire, je vous accueillerai par groupes de 4 toutes …

View Post

L’homme qui savait la langue des serpents, de Andrus Kivirahk

Leemet nous raconte la fin progressive de cette époque et son désenchantement devant les temps nouveaux nous gagne. Peu à peu les habitants de la forêt se laissent gagner par l’illusion du progrès symbolisé par la vie sédentaire proposée par des villageois installés aux abords. Eux qui étaient des sortes de gentils chasseurs et d’éclairés cueilleurs s’échinent dorénavant à l’agriculture, …

View Post

L’Anomalie de Hervé Le Tellier

Cela fait bien longtemps que j’ai l’intention de lire Hervé Le Tellier. Et son roman de la rentrée littéraire 2020 m’a paru une jolie entrée en matière. C’est un livre surprenant, drôle, grave et très actuel. Mille références y sont insérées ainsi que jeux de mots et lettres. L’histoire extra-ordinaire qui nous est contée ne peut que nous happer. Car …

View Post

3 Cœurs, de Benoît Jacquot

Ce film est sorti sur nos écrans en 2014, mais je le découvre aujourd’hui, sept ans après, parce qu’il est diffusé sur Netflix. Je ne savais rien du scénario avant de le regarder. J’avais simplement visionné la bande annonce. Tout y est dit, pensai-je. Et ce sera un plaisir de me laisser porter par le jeu de cette brochette d’acteurs …

View Post

Conversations silencieuses, d’Olivier Schefer

Ah! comme j’ai aimé ce livre.. pour sa sensibilité, pour sa singularité. L’auteur, Oliver Schefer, est écrivain et philosophe. Il enseigne l’esthétique et la philosophie de l’art à l’université. Vous imaginez que cet homme, dans son métier d’enseignant sait parler d’art. Et pourtant il nous raconte ici, dans ce bref essai, comme il est impossible de dire l’art. Une œuvre …

View Post

Le poids de la neige, de Christian Guay-Poliquin

J’étais passée à côté de ce livre, totalement. Mais à l’occasion de notre Book club thématique de février, avec pour thème La Neige, plusieurs lecteurs ont recommandé ce roman. Et je m’y suis plongée. Ah, nous sommes bordés de neige dans ce livre, et par moments ensevelis sous la neige ! Par certains aspects le récit se rapproche d’une dystopie …

View Post

Quelques battements de cœur, d’Emily Elgar

« Je me rends soudain compte qu’aucune des personnes présentes ne savaient vraiment qui était Grace. On se comporte tous comme si c’était le cas, bien sûr, mais est-ce que certains d’entre nous la comprenaient réellement ? Ou est-ce qu’on aimait juste penser qu’on connaissait la fille dans le fauteuil roulant ? On n’avait aucune envie de penser à la complexité …

View Post

Pays de neige, de Yasunari Kawabata

Il faut lire et relire les grands livres. Parce qu’à chaque nouvelle lecture nous percevons quelque chose de nouveau, démystifions ce qui restait irrésolu lors de la précédente lecture. Certains livres s’y prêtent mieux que d’autres, bien entendu. Pays de neige, de Yasunari Kawabata est un de ces textes que l’on peut relire à l’infini. C’est de la poésie, c’est …

View Post

Un garçon convenable, série adaptée du roman de Vikram Seth

Nous sommes dans une série ici. Les personnages sont tous beaux. Les costumes sont sublimes. Le paysage filmé est époustouflant. La musique est exquise. Les couleurs et lumières sont parfaites. Pour notre plus grand plaisir. La réalisatrice Mina Nair a le don, tout en faisant du beau, de donner chair et corps à l’âme indienne et à son histoire. Nous …

View Post

Aranyak (La Forêt), de Bibhutibushan Bandopadhyay

En fin d’année 2020 je n’avais pas la tête à lire ! Aussi grande lectrice que je sois, j’avais un mal terrible à me fondre dans les romans accumulés sur ma table de chevet. C’est alors que j’ai ouvert ce livre, traduit du bengali et publié par une maison d’édition exquise que je découvrais : les éditions Banyan. Ah! quel …