Le navire enchanté

Whispering MuseTHE WHISPERING MUSE
Sjón
Éd. anglaise, 2013 (v.o. 2005)
Traduit de l’islandais vers l’anglais par Victoria Cribb

D’autres titres de cet auteur islandais sont traduits en français mais ce n’est pas encore le cas de celui-ci qui vient tout juste d’être traduit en anglais. L’écriture est sobre et s’abreuve à cette source délicieuse et désuète du langage employé dans les belles littératures d’antan. J’ai cru déceler un fond d’humour dans le texte, mais l’on se laissera surtout méduser par le surréel des mythes nordiques transposés dans la vie des personnages, bien réels. Et cette saveur particulière n’est pas sans nous faire penser à certains écrits d’Italo Calvino.

Le narrateur s’embarque pour un séjour à bord du navire marchand MS Elizabeth Jung-Olsen. La traversée sur l’Elisabeth est réputée pour la qualité de son logement et de sa cuisine. Et puisque la vie tant personnelle que professionnelle de notre homme est centrée sur ce seul sujet de la consommation de poissons et fruits de mer et de la supériorité manifeste des civilisations dont c’est l’alimentation de base ; il se laisse tenter par l’invitation de ses amis propriétaires du navire. Tous les soirs, aux dîners organisés dans la cabine du capitaine l’officier en second fait le récit de ses aventures de marin. D’une nuit à l’autre on bascule un peu plus avant dans l’univers des mythes étranges dont se revendique l’officier voyageur. L’extraordinaire voire l’extravagant de ces récits mythiques nous plonge progressivement dans un univers parallèle et notre passager impromptu s’en trouvera. Le récit, riche et dense, se déploie sur bien peu de pages. Naturellement c’est un livre qui se lit lentement et se savoure longuement.

L’écrivain se nomme Sigurjón Birgir Sigurðsson, alias Sjón. Il est poète, romancier et parolier.

Share Button

Leave a Comment