La Chapelle de Matisse

” Cette oeuvre m’a demandé quatre ans de travail exclusif et assidu, et elle est le résultat de toute ma vie d’artiste. Je la considère malgré toutes ses imperfections comme mon chef d’oeuvre. “

Voici ce qu’a dit Matisse de cette chapelle qui m’a tant ravie.

Au contraire de la chapelle des pénitents blancs de Saint Paul de Vence décorée par Folon, la chapelle du rosaire de Vence, que l’on appelle la Chapelle Matisse n’est pas un lieu dédié aux touristes en visite… D’ailleurs le touriste n’est pas accueilli par un personnel municipal qui vous fait payer, demande le ticket à l’entrée etc, mais par les soeurs dominicaines elles-mêmes (quatre messes se déroulent toutes les semaines dans la chapelle).


Assise dans la chapelle, silencieuse et respectueuse comme tous les autres touristes qui s’y trouvaient comme moi, j’ai ressenti ce que Matisse était parvenu à réaliser : faire de l’art dans son essentiel, épuré au maximum, et qui transcende.
Il a conçu et décoré ce lieu jusque dans le moindre détail, à la demande d’une soeur dominicaine qui le soigna durant sa maladie. Affaibli et malade, ne pouvant assister à l’inauguration du lieu il adressa une lettre à cette communauté dominicaine. Les quelques mots ci-dessus sont extraits de cette lettre.


On ne peut prendre de photos dans cette chapelle. Mais la directrice du Musée Matisse de Nice a réalisé un livre époustouflant pour dire et montrer cette oeuvre. Les photos ci-dessous proviennent du livre.