Une histoire des loups, d’Emily Fridlund

Le silence du lac, ou l'enfant du silence...

La jeune écrivaine américaine Emily Fridlund a éberlué le monde littéraire anglo-saxon avec son premier roman. Professeur d'université, elle s'est vue nominée pour tous les grands prix réputés, et a même éte finaliste du Prix Man Booker 2017. Et pour ma part, l'ayant vu mis en avant dans mes librairies préférées à Amsterdam, je me suis laissé tenter ! Et j'ai en effet été happée par cette écriture secrète qui sait instaurer un trouble inexplicable dans l'esprit du lecteur sans jamais révéler sa cause. Les personnages sont brossés avec finesse et tout est évoqué, transmis, communiqué sans jamais être réellement dit. Un nouveau talent littéraire à découvrir, donc.

Madeline, adolescente effacée et malmenée à l'école par ses camarades, vit avec ses parents dans une maison isolée au bord du lac. Très vite on apprend que ses parents faisaient partie d'une communauté de familles libres, qui vivaient ensemble et élevaient les enfants ensemble, selon leurs principes singuliers. La jeune femme a donc peu de liens privilégiés avec ses parents. Elle voit une famille s'installer de l'autre côté du lac et se lie d'amitié avec la jeune mère et l'enfant de quatre ans qui y résident. Elle sera la confidente et la baby-sitter, présente à tout moment, jusque l'arrivée du père. L'univers étrange qui entoure l'enfant se manifeste alors plus vivement que jamais. Ce sera bien tard lorsque le lecteur et Madeline pourront saisir la teneur du secret que renferme cette petite famille.

La première partie du livre est extrêmement intrigante. Et très belle pour cette raison, quand bien même ce ne serait pas toujours agréable d'être traversé par cet inquiétant qui règne à chaque page. Dans la deuxième partie du livre, nous savons, Madeline sait, et le procès a lieu. Étonnement cette deuxième partie m'a moins charmée. Elle est pourtant importante et en harmonie avec la conscience fraîchement gagnée par notre jeune Mady, et l'ignorance férocement défendue à laquelle elle se confronte.

Le thème abordé ici m'a renvoyé à un livre que j'avais lu l'année dernière : l'intérêt de l'enfant de Ian McEwan. Le traitement du sujet est bien différent mais dans les deux cas on ne peut rester indifférent à la gravité du problème. Que faire ? Peut-on, a-t-on le droit d'intervenir dans la vie d'une famille, pour son propre bien ? Ce sont de grandes questions qui resteront sans réponse. Mais l'art de l'écrivain, lui, est justement de poser ces question, de les peindre et les dépeindre, pour notre bonheur et notre malheur ! C'est en tout cas un très joli premier roman que nous livre ici Emily Fridlund.

UNE HISTOIRE DES LOUPS
Emily Fridlund
Traduit en français par Juliane Nivelt
éd. Gallmeister 2017 
Finaliste Prix Man Booker 2017

L'illustration présentée dans l'article est l'œuvre de :
- Nathalie Montel

Share Button