Lauréat du Man Booker International 2019

Le Man Booker, créé en 1968, est un des prix littéraires anglophones les plus reconnus, et populaires, dans le monde. Depuis 2006 son pendant international existe, le Man Booker International et célèbre les romans et recueils de nouvelles écrits en langues étrangères, traduits et publiés en Angleterre. Cinquante mille Livres sterling sont remis aux heureux gagnants : ils sont partagés à parts égales entre l'écrivain et le traducteur du livre retenu.

Eh bien, on peut dire que cette année le jury nous a surpris avec un choix novateur. Pour la première fois c'est un roman traduit de l'arabe qui est primé. Les critiques anglophones qui ont lu ce livre disent que c'est une nouvelle voix littéraire, mondiale, qui a été célébrée.

Image

Celestial Bodies (corps célestes) de l'écrivaine omanienne Jokha Al-Harthi dépeint l'histoire de trois sœurs et leurs parcours respectifs. Le roman est construit comme une saga familiale, parcourant les générations successives et les vies des hommes et des femmes qui la composent. Ce faisant le récit retrace l'histoire du pays, qui a subi des transformations importantes tant au plan économique que sociétal. Et l'écrivaine parvient à sortir le lecteur occidental des schémas simplistes pour lui faire connaître une réalité plus vaste et plus complexe. Notons que Jokha Al-Harthi était conférencière à un colloque international sur le roman policier arabe les 28 et 29 mars 2019, à Paris et que son roman n'est pas encore disponible en français. Le roman a été publié en Angleterre par les éditions Sandstone Press, traduit en anglais par Marilyn Booth.

Plutôt que de paraphraser les commentaires de critiques anglophones je vous propose de visionner ici une brève vidéo où les membres du jury mettent en lumière ce qui les a marqué dans ce livre. Ils expliquent leur choix, et j'avoue qu'ils m'ont donné envie de lire le roman. La vidéo est en anglais, vous pourrez lire leurs commentaires traduits en français dessous. 

Pankaj Mishra
Romancier et essayiste
Oh je pense que les lecteurs qui mettront le nez dans ce livre seront fascinés par le nouveau monde d'expérience humaine qui s'ouvrira à lui.

Professeur Angie Hobbs FRSA (Société Royale des Arts et des Sciences)
Philosophe
Ce livre nous parle de l'extrême complexité de l'affect dans les relations humaines, et de notre implication dans l'Histoire.

Elnathan John
Romancier et auteur de satires
Nous avons été très impressionnés par la subtilité du style, la profondeur de l'écriture et sa portée intellectuelle. Mais également par sa capacité à développer la fibre morale.

Maureen Freely
Écrivaine et traductrice
C'est une traduction à la fois précise et mélodieuse qui rend bien la musique de la langue de tous les jours sans trahir la poésie que ça englobe.

Bettany Hughes (présidente du jury)
Historienne et auteur
Ce qui est extraordinaire avec ce livre est qu'il parle d'un monde en transition, au plan philosophique, politique, intellectuel et social. C'est bien l'ère que nous vivons actuellement.

Image

Rappelons que Les années d'Annie Ernaux faisait partie des finalistes et que désormais un grand nombre de lecteurs anglophones vont s'intéresser à ce livre traduit en anglais par les éditions Fitzcarraldo. Vous pourrez consulter cet article où je vous parlais de tous les finalistes.

Share Button

Leave a Comment