View Post

Un Cabaret Vert d’Arthur Rimbaud, lu par Sylvie Duchêne

Quoi de plus doux, mes chères lectrices et mes chers lecteurs, qu’un poème lu… Car si la lecture à voix haute d’un roman n’est pas chose impossible, le poème, lui, se laisse plus difficilement pénétrer… Sylvie Duchêne, à l’âme poétique et à la douceur radieuse est une lectrice audio aguerrie. Je la remercie humblement de nous offrir de petits trésors …

View Post

La marquise, de Jean-Louis Nezan lu par Brigitte et J-L Nezan

La semaine dernière vous avez écouté Jean-Louis Nezan lire son poème Je voudrais, et avez admiré l’illustration de Brigitte Nezan qui l’accompagnait. Aujourd’hui nous allons nous laisser transporter par un poème lu par Brigitte et Jean-Louis Nezan. Légèreté, finesse et harmonie nous accueillent. À la fin de l’enregistrement nous verrons un tendre sourire qui se sera posé sur nos lèvres …

View Post

Je voudrais… poème de Jean-Louis Nezan, illustration de Brigitte Nezan

La poésie ouvre un chemin vers la liberté, d’être, de penser, de voyager. Et cette liberté, Jean-Louis Nezan sait si bien la mettre en mots. Mais nous avons cette grande chance, ici, d’entendre un de ses poèmes lu par lui. Et sa voix pétillante et dansante nous dit tout autant la liberté. Ce n’est pas tout ! Je suis depuis …

View Post

Poème « Doux baiser » de Patrice Alloin, lu par lui

Lire à voix haute est un art. Lire un poème est encore un autre art. Mais lorsque celui qui a écrit le poème, peut s’insérer pleinement dans l’émotion de ses vers, qu’il a ressentis et portés en lui avant de les poser sur le papier, très vite la chose prend vie… Vous le savez, depuis le lancement du Journal Audio …

Multiple est beau !

Dans la multiple rencontre faisons à tout sa part, afin que l’ordre se montre parmi les propos du hasard. Tout autour veut qu’on l’écoute -, écoutons jusqu’au bout ; car le verger et la route c’est toujours nous ! Rainer Maria Rilke Et les fleurs, sont des volubilis bien-sûr… … vous vous rappelez la naissance de Kimamori ?

View Post

Unité

Par-dessus l’horizon aux collines brunies, Le soleil, cette fleur des splendeurs infinies, Se penchait sur la terre à l’heure du couchant ; Une humble marguerite, éclose au bord d’un champ, Sur un mur gris, croulant parmi l’avoine folle, Blanche épanouissait sa candide auréole ; Et la petite fleur, par-dessus le vieux mur, Regardait fixement, dans l’éternel azur, Le grand astre …

“Pour bâtir dans la nuit mes féeriques palais.”

Je verrai les printemps, les étés, les automnes; Et quand viendra l’hiver aux neiges monotones, Je fermerai partout portières et volets Pour bâtir dans la nuit mes féeriques palais. Alors je rêverai des horizons bleuâtres, Des jardins, des jets d’eau pleurant dans les albâtres, Des baisers, des oiseaux chantant soir et matin, Et tout ce que l’Idylle a de plus …

Rouge

Verse l’averse d’automne — J’ai longtemps fait cuire mes quelques grains de riz Taneda Santôka

Ombres dansantes

Le souci de la tourterelle c’est le premier pas du jour rompant ce que la nuit lie Philippe Jaccottet ” Oiseaux, fleurs et fruits” Merci à à l’artiste peintre Didier Leville pour cette photo empruntée à son site que vous pourrez visiter ici.

Bannières de mai, Arthur Rimbaud

Le ciel est joli comme un ange. L’azur et l’onde communient. Je sors. Si un rayon me blesse Je succomberai sur la mousse. extrait de Bannières de Mai, Arthur Rimbaud Et, pour ceux qui le désirent, voici le poème dans son intégralité : Aux branches claires des tilleuls Meurt un maladif hallali. Mais des chansons spirituelles Voltigent parmi les groseilles. Que …

View Post

Une nouvelle année !

Je vous souhaite une très belle et heureuse année 2019. Qu’elle soit riche de lectures plus surprenantes et plus merveilleuses les unes que les autres, à l’image des douces vagues de la photo ci-dessous, prise aujourd’hui, le 1er janvier 2019 ! Certains parmi vous suivent mes chroniques depuis 2010, d’autres ont découvert mes articles avec l’arrivée du Journal Littéraire du …

Ah ce zèf!

    Bourrasque hivernale une baleine souffle au large de Hirado Natsume Sôseki   Estampe japonaise de Suzuki Harunobu

Ceci, et puis cela

Dans les lieux qu’on ne connaît pas, il y a donc parfois quelque chose. Henri Michaux, Ecuador

Des voiles….

Pourquoi, belle Chrysé, t’abandonnant aux voiles T’éloigner de nos bords sur la foi des étoiles ?

Cet instant qui flotte

La fraîcheur – J’en fais ma demeure Et m’assoupis. Basho  peinture Dima Dimitriev  

Une histoire du bonheur

  La cueillir quel dommage! la laisser quel dommage! Ah! cette violette. Naojo Peintre Françoise Collandre

Mur, mûr?

En murmures Je reçois l’incandescence De la face du monde Imasango Sculpture de Josep Maria Subirachs (1927-2014)

Pensées sous les nuages, de Philippe Jaccottet – extrait 2

Cette montagne a son double dans mon coeur. Je m’adresse à son ombre, je recueille dans mes mains son silence afin qu’il gagne en moi et hors de moi, qu’il s’étende, qu’il apaise et purifie Me voici vêtu d’elle comme un manteau. Mais plus puissante dirait-on, que les montagnes et toute la blancheur sortie de leur gorge, la frêle clef …

Bonnes fêtes!

Je vous souhaite de merveilleuses fêtes de fin d’année, et espère vous accueillir chez Kimamori en 2014… (Photo prise à Rockefeller center, Manhattan, alors que le sapin venait d’être fraichement décoré!)

Célébrons l’hiver

    Pluie d’hiver Une souris passe sur le koto     Et la célébration est un redoublement des plaisir, alors

On croirait…

Avec ses vêtements ondoyants et nacrés, Même quand elle marche on croirait qu’elle danse, Comme ces longs serpents que les jongleurs sacrés Au bout de leurs bâtons agitent en cadence. Charles Baudelaire extrait de “Avec ses vêtements ondoyants et nacrés”

White

… white, although often considered as no colour (a theory largely due to the Impressionists, who saw no white in nature), is a symbol of a world from which all colours as a definite attribute has disappeared. This world is too far above us for its harmony to touch our souls. A great silence, like an impenetrable wall, shrouds its …