View Post

« Rien n’est beau que le vrai »

En réponse à Sa Majesté qui voulait savoir ce qu’il y a dans la montagne… Qu’y a-t-il dans la montagne? Des sommets voilés de blanc. Ce plaisir est pour moi seul, Je ne saurais vous l’offrir. Tao Hongjing La photo est de Hengki Koentjoro

Non, mais je rêve!

Cheveux bleus, pavillon de ténèbres tendues, Vous me rendez l’azur du ciel immense et rond; Sur les bords duvetés de vos mèches tordues Je m’enivre ardemment des senteurs confondues De l’huile de coco, du musc et du goudron. Longtemps! toujours! ma main dans ta crinière lourde Sèmera le rubis, la perle et le saphir, Afin qu’à mon désir tu ne …

C’est la vie…

“Averse froide du soir Voix assourdie du crapaud Chagrin” Buson  

Des voiles….

Pourquoi, belle Chrysé, t’abandonnant aux voiles T’éloigner de nos bords sur la foi des étoiles ?

Cet instant qui flotte

La fraîcheur – J’en fais ma demeure Et m’assoupis. Basho  peinture Dima Dimitriev  

Une histoire du bonheur

  La cueillir quel dommage! la laisser quel dommage! Ah! cette violette. Naojo Peintre Françoise Collandre

Mur, mûr?

En murmures Je reçois l’incandescence De la face du monde Imasango Sculpture de Josep Maria Subirachs (1927-2014)

La nature me sourit

Cette montagne a son double dans mon coeur. Je m’adresse à son ombre, je recueille dans mes mains son silence afin qu’il gagne en moi et hors de moi, qu’il s’étende, qu’il apaise et purifie Me voici vêtu d’elle comme un manteau. Mais plus puissante dirait-on, que les montagnes et toute la blancheur sortie de leur gorge, la frêle clef …

Fontaines sereines

On dirait qu’un dieu se réveille, regarde serres et fontaines Sa rosée sur nos murmures nos sueurs Poème de Philippe Jacottet “aube” La photo provient de ce site.

Ombres dansantes

Le souci de la tourterelle c’est le premier pas du jour rompant ce que la nuit lie Philippe Jaccottet ” Oiseaux, fleurs et fruits” Merci à à l’artiste peintre Didier Leville pour cette photo empruntée à son site que vous pourrez visiter ici.

“Pour bâtir dans la nuit mes féeriques palais.”

Je verrai les printemps, les étés, les automnes; Et quand viendra l’hiver aux neiges monotones, Je fermerai partout portières et volets Pour bâtir dans la nuit mes féeriques palais. Alors je rêverai des horizons bleuâtres, Des jardins, des jets d’eau pleurant dans les albâtres, Des baisers, des oiseaux chantant soir et matin, Et tout ce que l’Idylle a de plus …

La saison de l’essentiel

Tant d’années, et vraiment si maigre savoir, coeur si défaillant? Pas la plus fruste obole dont payer le passeur, s’il approche? – J’ai fait provision d’herbe et d’eau rapide, je me suis gardé léger pour que la barque enfonce moins Philippe Jaccottet  « On voit »   Et du même poète :  « Je ne vois pas la tisserande… » La photo vient …

Bonnes fêtes!

Je vous souhaite de merveilleuses fêtes de fin d’année, et espère vous accueillir chez Kimamori en 2014… (Photo prise à Rockefeller center, Manhattan, alors que le sapin venait d’être fraichement décoré!)

Ah ce zèf!

    Bourrasque hivernale une baleine souffle au large de Hirado Natsume Sôseki   Estampe japonaise de Suzuki Harunobu

Célébrons l’hiver

    Pluie d’hiver Une souris passe sur le koto     Et la célébration est un redoublement des plaisir, alors

Facebook miroir magique, dis-moi…

Facebook, mon miroir magique, affiche-moi les photos de tous ceux d’entre mes amis qui ont eu des bébés récemment. « Oui maître, voici leurs photos ». Ah! Les coquins, la moitié d’entre eux n’avait jamais dit sur Facebook qu’il venait d’avoir un petit !… Ce scénario est encore fictif aujourd’hui. Pour le moment je peux demander à Facebook de m’afficher les …

Ceci, et puis cela

Dans les lieux qu’on ne connaît pas, il y a donc parfois quelque chose. Henri Michaux, Ecuador

Le feu dystopique du livre : partira, partira pas?!

Les drones survolent l’espace urbain et s’approchent de la fenêtre de votre cuisine pour vous signaler qu’ils ont un livre à vous remettre, tout en vérifiant de la caméra installée dessus, et qui filme en continu, si vous êtes bien la personne qui avait réceptionné le colis à cette adresse la dernière fois. Nous sommes en 2016. En 2013, vingt …

On croirait…

Avec ses vêtements ondoyants et nacrés, Même quand elle marche on croirait qu’elle danse, Comme ces longs serpents que les jongleurs sacrés Au bout de leurs bâtons agitent en cadence. Charles Baudelaire extrait de “Avec ses vêtements ondoyants et nacrés”

White

… white, although often considered as no colour (a theory largely due to the Impressionists, who saw no white in nature), is a symbol of a world from which all colours as a definite attribute has disappeared. This world is too far above us for its harmony to touch our souls. A great silence, like an impenetrable wall, shrouds its …

Rouge

Verse l’averse d’automne — J’ai longtemps fait cuire mes quelques grains de riz Taneda Santôka

Rouge?

 La tristesse des illettrés dans les ténèbres des bouteilles L’inquiétude imperceptible des charrons Les pièces de monnaie dans la vase profonde Dans les nacelles de l’enclume Vit le poète solitaire Grande brouette des marécages. “Poètes” de René Char La réponse à la question posée se trouve là!