Festival Voir Ensemble à Grenoble

Vous le savez, je m'intéresse aux arts et lettres du monde, et je suis passionnée par toute initiative, à un niveau très local, qui les fait connaître. J'ai été émerveillée par ce Festival "Voir Ensemble" qui célébrait sa 7ème édition, cette année, durant les vacances scolaires de février-mars 2019. Je me trouvais à Grenoble et je suis allée au cinéma pour voir Le Château de Cagliostro de Hayao Miyazaki. Seulement voilà, j'ai vu et vécu bien plus que le film animé que j'étais allée découvrir. Naturellement j'ai eu envie de vous en parler, et de féliciter par la même occasion tous ceux qui ont donné vie à ce projet, qui s'y investissent et le portent, l'animent et lui donnent un souffle si libre, si utile et précieux.

Quartier de Bonne jardin des vallons
© JM Francillon, 2011

L'Histoire commence avec la caserne de Bonne qui a été rénovée un jour, dans le cadre d'un projet d'urbanisation et d'humanisation de la place où elle était située. Personnellement je ne connais pas Grenoble, ne connais pas non plus ce quartier,  d'hier ou du temps de la caserne. Mais je suis arrivée dans le parc qui s'y trouve désormais et l'ai traversé pour me rendre au cinéma. Il faisait doux et ensoleillé, les enfants jouaient par dizaines dans ce square, les cerisiers étaient en fleur et embaumaient tout alentour. Le café du cinéma n'avait pas encore sorti ses tables et chaises en terrasse mais une effervescence délicieuse se dégageait du lieu. Sans le savoir je m'étais déjà prise au jeu d'un quelque chose de très particulier, que je n'identifiais pas encore. Nous achetons nos billets. Nous entrons dans la salle et nous installons. Les lumières deviennent tamisées mais pas tout à fait éteintes. Un jeune homme et une une jeune femme entrent dans la salle et se mettent à nous parler. Autant vous dire que nous avons été immédiatement captivés, tous, dans cette salle qui réunissait petits et grands, du très petit au très grand !

Voilà : deux organisateurs du festival étaient venus nous raconter le cinéma de Hayao Miyazaki. La chaleur de leur voix, l'étincelle de malice accueillante dans leur ton, leur expression langagière tant simple que précise m'ont ravie. Je les écoutais et je savourais ce moment hors du temps. Et j'ai compris qu'il s'agissait d'un événement, le Festival Voir Ensemble, qui prenait place chaque année dans cet espace, dans ce Cinéma Le Mélies. Les deux personnes qui nous ont présenté avec pédagogie et humour l'aventure Miyazaki nous ont ensuite fait jouer à un "quiz" en nous posant des questions autour des films du scénariste/réalisateur. Des cadeaux ont été distribués aux heureux gagnants. Et le film a commencé. Nous n'étions plus dans une salle de cinéma anonyme où l'on ne voit ni n'entend ses voisins. Nous étions désormais en train de voir ensemble un film, un peu comme à la maison : l'atmosphère de la salle était différente. Les échos de paroles ou de rires des tout petits donnaient de l'étoffe au film, lui faisaient gagner couleurs et magie. Le rire du voisin nous gagnait, l'enchantement du petit devant nous donnait des frissons. J'ai passé un très beau moment et me suis rappelé que le cinéma était né comme cela, autrefois...

         

Le Festival Voir Ensemble se tient chaque année à la même époque. Activités et projections sont proposées, avec, en 2019, trente films, vingt avant-premières, des rencontres avec des artistes et réalisateurs, des ciné-concerts, des lectures, des ateliers de création, des goûters et des buffets. Plusieurs prix sont remis notamment par un Jury Jeune et un Jury Enfant.. Le festival invite les jeunes à présenter leur candidature en début d'année, pour faire partie du jury, en envoyant un texte, un dessin ou une vidéo.

      

Je connais bien trop peu la ville de Grenoble pour vous parler des objectifs de ce festival. Mais j'ai vu qu'une grande part de mixité était présente dans la ville. J'ai vu bien des murs tagués, ou portant des graffitis. J'ai vu aussi de très belles peintures murales recouvrant de grands pans de murs. Les projets artistiques, culturelles et pédagogiques savent bien réunir, inspirer et créer du lien. Nous l'entendons souvent dans de grands discours, parfois creux. Ici je n'ai entendu aucun discours mais j'ai vu la chose se faire, exister et faire vibrer le cœur des enfants, des jeunes et des adultes dont j'ai eu la chance de faire partie. Je félicite tous ceux qui consacrent leur temps à cet événement, qui y vouent leurs compétences, leurs connaissances et déploient une si belle énergie afin de le faire perdurer. J'espère que ce festival continuera de se développer d'année en année. J'espère aussi que bien d'autres lieux en France et dans d'autres pays, où, vous vivez, mes chers lecteurs, pourront se doter de ce type de projets, de ce type de lieux.

Les photos présentées ici proviennent pour grande part de la page facebook du Festival Voir Ensemble. Vous pourrez la consulter en cliquant ici.
La photo de la terrasse du cinéma est de Chloé Ponset.

Et pour finir, je vous propose de visionner la vidéo, très créative, qui présentait le festival dans son édition 2019 :

Share Button

Leave a Comment