“Silence”

Encore un film adapté d’un livre… il y en a tant de nos jours ! Mais cette fois le film est grandiose, à tel point qu’il m’a semblé que le film donnait du relief au livre, le rendait plus grand, plus perçant.

Le livre a été écrit en 1966 par Shûsaku Endô, traduit et publié en français en 1992. Je l’avais lu il y a une dizaine d’années. Et hier je l’ai “relu” en images, en sons, en émotions, et en questionnements silencieux qui se sont insérés en moi. Je suis sortie de la salle de cinéma dans un état de “silence” intérieur absolu. Aucun commentaire ne me venait à la bouche, ni analyse, ni leçon de morale. Non. J’étais plongée dans cet espace qui se nomme La Foi, qui est indicible et indescriptible, qui se passe de langues, d’images sacrés, et surtout de jugements. Être et simplement Être.

L’histoire s’appuie sur un fait historique : En 1614, le Japon décide de mettre fin à toutes les communications et les échanges avec le monde extérieur afin de se recentrer sur ses traditions propres. Un édit du shogun ordonne donc l’expulsion de tous les missionnaires catholiques. Le livre – et le film – mettent en scène l’arrivée clandestine de trois prêtres jésuites qui viennent retrouver leur vénéré compagnon et maître spirituel d’autrefois, qui était au Japon avant cet édit. Les rumeurs disent qu’il s’est converti au bouddhisme et mène une existence japonaise exemplaire dans le pays désormais. Ces trois prêtres ne peuvent imaginer qu’il ait renié sa foi. Ils ne savent pas ce qui les attend…

Les questions traitées, bien que relevant d’un fait historique ancien font bien-sûr très directement écho à notre monde actuel. Et j’en retiendrai la figure de l’acteur Andrew Garfield, époustouflant à chaque instant, deux heures et quarante minutes durant.

Vous l’aurez compris, je vous invite à voir le film, lire le livre, relire le livre et revoir le film !!!

 

SILENCE
Réalisateur : Martin Scorsese, sortie France 2017
Acteurs : Adam Driver, Andrew Garfield, Liam Neeson, Tadanobu Asano
Adaptation du livre de Shûsaku Endô