Du comportement humain…

Voilà encore un grand Somoza comme on les aime : un thriller fantastique, une dystopie scientifique, effrayant et passionnant. Eh oui, José Carlos Somoza sait analyser son temps et ses congénères, sous la loupe d’un phénomène scientifique. J’ai rencontré cet écrivain avec son excellent “La théorie des cordes”, et depuis j’ai dû lire à peu près tous ses livres traduits en français. Psychiatre de formation et de métier il est désormais écrivain à plein temps, et tant mieux pour nous. “Le mystère Croatoan” qui vient de sortir en France est un pur délice. Et moi qui suis actuellement plongée dans les sujets questionnant la part d’humanité et d’animalité en nous opposée à la part d’humanité et d’animalité chez les animaux, j’ai été bien servie avec ce roman. Je médite, après avoir dévoré le livre !

Les amis et anciens étudiants d’un grand éthologue reçoivent un matin le même courriel de leur professeur décédé depuis deux ans ayant pour seul objet et contenu le mot “Croatoan”. Précisément à ce moment-là une série d’événements étranges se produit dans le pays et à travers le monde. Tout va très vite et Carmela, l’étudiante la plus révérée de l’ancien maître, se lance dans une enquête après avoir elle-même été interceptée par la police. Un par un les autres amis, amants et élèves vont se réunir autour de Carmela et apporter peut-être une pièce au puzzle indéfini. Très vite on comprend que la fin d’un certain monde se dessine pour laisser place à autre chose. Et tout dépend de la compréhension que l’on aura du comportement des animaux et des hommes. Les animaux ne répondraient-ils pas mieux à ce changement subit ?

Ce n’est pas étonnant qu’un psychiatre ayant fait des études et pratiqué un métier centré autour du processus d’individuation se pose des questions sur le sujet de l’individualité. Quelle est la réaction innée de l’homme face à un “stimuli” inconnu et imprévu ? Car bien-sûr les hommes ont étudié les animaux de tous temps mais cela nous a-t-il réellement éclairé ? Je m’amuse quelque peu de mes questions ici et m’éloigne du sujet du livre. Pendant ma lecture je n’ai pas eu le temps de réfléchir. J’ai été emportée et transportée par le texte. J’ai été séduite par les personnages, émerveillée ou horrifiée par le décor et happée par l’énigme. Ce n’est qu’après avoir terminé le livre que je me suis posé des questions. Depuis, une suite d’interrogations m’accompagne.

Comme disait Alberto Manguel dans une émission récente “La lecture est un questionnement ; c’est le dogme qui a une réponse”. Et l’on peut dire que José Carlos Somoza nous offre en cela d’excellentes lectures.

LE MYSTERE CROATOAN
José Carlos Somoza
traduit de l’espagnol par Marianne Millon
Editions Actes Sud 2018 (v.o. 2015)

L’illustration présentée est un origami plié par Ricardo Foschi.

Vous pourrez écouter l’émission où l’on peut entendre les mots d’Alberto Manguel en cliquant ici.