Finalistes Prix Booker 2019

J'avais consacré un article très détaillé à l'ensemble des nominés 2019 du Prix Booker. La liste des finalistes vient d'être révélée, les voici détaillés ci-dessous.
Rappelons que Le Man Booker, créé en 1968, est un des prix littéraires anglophones les plus reconnus, et populaires, dans le monde. Sont éligibles tous les écrits anglophones publiés par une maison d'édition britannique. Cinquante mille Livres sterling sont remis au lauréat.

Pour une rapide première analyse notons que :

  • Un seul titre de la sélection est disponible dans une traduction française.
  • Nous retrouvons les écrivains de grande renommée qui étaient présents dans la première sélection, et que nous connaissons bien en France : Margaret Atwood, Salman Rushdie ou Elif Shafak ; les deux premiers ayant déjà remporté ce prix dans le passé (en 1981 et en 2000).
  • Aucun des premiers romans n'a été retenu parmi les finalistes..
  • Notons aussi que 4 romans sélectionnés sur 6 sont l'oeuvre d'écrivaines.

Et voici, détaillés titre par titre, les six finalistes du Prix Booker 2019.
Le lauréat sera révélé le 14 octobre.

Finaliste disponible dans une traduction française

Image

Les Testaments de Margaret Atwood, sera publié en France le 7 novembre prochain par les éditions Robert Laffont, et a été traduit en français par Sylviane Rué. Il n'est plus nécessaire de présenter Margaret Atwood, autrice canadienne prolifique et très appréciée par le lectorat français. Notons que ce roman raconte la suite de son roman La Servante écarlate : il nous ramène à Gilead quinze ans après et nous fait connaîtra le devenir de Defred sur la base de témoignages de trois narratrices. Le roman est publié en anglais sous le titre The Testaments, publié par Vintage, Chatto & Wandus.

Romans non encore traduits en français

Faisons le tour maintenant de ces autres nominés qui ne sont pas encore traduits en français. Hormis Bernardine Evariste tous les écrivains ci-dessous ont déjà été traduits en français.

Image
Image
Image

10 Minutes 38 Seconds in This Strange World de l'écrivaine turque anglophone Elif Shafak se déroule à Istanbul. La première partie raconte les dix minutes et trente huit secondes suivant la mort d'une prostituée turque, laps de temps où son âme flotte encore dans le monde terrestre. Puis sa vie est retracée au travers de l'histoire de ses amis qui chercheront à retrouver son cadavre. L'extraordinaire du livre prendrait sa source dans la description ahurissante de cette ville si folle, si vibrante et multiple qu'est Istanbul dans le roman. J'ai lu des critiques de lecteurs enchantés, tout autant que de lecteurs mitigés. Mais je sais que nombreux sont les inconditionnels d'Elif Shafak, autrice prolifique avec une bonne dizaine de romans traduits en français, chez Phébus, et plus récemment chez Flammarion. Notons qu'elle écrit en turc et en anglais. Ce roman-ci a été écrit en anglais. Elle-même vit à Londres aujourd'hui. Le livre est publié par les éditions Penguin general, Viking.

An Orchestra of Minorities de l'écrivain nigérian Chigozie Obioma opte pour un narrateur original : le chi, une sorte d'ange gardien du personnage principal. Le récit revisite par ailleurs l'Odyssée d'Homère. C'est l'histoire d'un homme qui tombe amoureux d'une femme d'une couche sociale plus élevée que la sienne. Il fera tout pour la conquérir et ira jusque tout perdre dans sa quête. Le récit semble être tissé comme un conte, fidèle à l'imaginaire nigérian, intégrant ses légendes et personnages mythiques. Le style de l'écriture et la structure même du roman ont ébahi les lecteurs, et j'avoue avoir été largement gagnée par les critiques et chroniques élogieux que j'ai lu dessus. Le précédent (et premier) roman de l'écrivain, Le Pêcheur, est paru en français chez les éditions de l'Olivier et avait été finaliste de ce prix. Le livre est publié en anglais par les éditions Hachette, Little Brown.

Quichotte de Salman Rushdie donne vie à un Don Quichotte des temps modernes. Avec son talent et son style reconnaissable Rushdie séduit les lecteurs qui lui sont fidèles, et les autres aussi. Il nous plonge dans la situation américaine actuelle et ses aberrations. Ce roman va probablement paraître en français bientôt.  Le livre est publié en anglais par les éditions Vintage, Jonathan Cape.

Image
Image

Girl, Woman, Other de l'écrivaine britannique Bernardine Evaristo trace en douze chapitres l'histoire de douze personnages, pour la plupart des femmes noires. Histoires de famille, d'amitiés et d'amour s'entrelacent pour peintre une Angleterre contemporaine. Roman polyphonique, poly-genre, tendre et actuel il semble remporter les cœurs des lecteurs qui trouvent l'ensemble très attachant, et le ton juste. Bernardine Evaristo a écrit des romans, des nouvelles, des essais, des poèmes.  Le livre est publié en anglais par les éditions Penguin general, Hamish Hamilton.

Ducks, Newburyport de l'écrivaine anglo-américaine Lucy Ellmann est le récit d'une femme au foyer américaine de l'Ohio qui tente de faire la part des choses entre la réalité et le contenu des informations et actualités de son pays. Mille choses défilent dans sa tête et mettent au jour l'incohérence, ou l'incongru des États-Unis aujourd'hui. Le roman compte mille pages, et sa structure est fragmentaire, son style un peu fou. Les lecteurs adorent ou révèrent sans demi-mesure d'après ce que j'ai vu. Il est dit du roman qu'il est extrêmement drôle, le ton et la voix de la narratrice transporterait le lecteur. Mais il est également dit par d'autres qu'il est illisible. Rappelons que l'écrivaine vit en écosse et qu'un de ses romans a été traduit en français, il y a quelque temps déjà.   Le livre est publié en anglais par les éditions Galley Beggar Press.

Prochaines étapes et liens

Le jury révélera le nom du lauréat le 14 octobre 2019.

Pour consulter le nom et les attributions des membres du jury vous pouvez vous rendre sur la page officielle de ce prix en cliquant ici.

Vous trouverez l'article de Kimamori présentant en détail les nominés 2019 en cliquant ici.

Share Button

Leave a Comment