View Post

La cuillère, de Dany Héricourt

Le roman s’ouvre sur le décès d’un homme, d’un père de famille. Nous sommes au pays de Galles, dans un hôtel géré par cette famille un peu foutraque. La narratrice, jeune fille de dix-huit ans, est désarçonnée au contact du corps refroidi de son père qui s’est mis au lit la veille – et tout allait bien – pour ne …

View Post

Le fort intérieur et la sorcière de l’île Moufle, de Stella Benson

« Ceci n’est pas un vrai livre. Il ne traite pas de vraies personnes, et ne devrait pas être lu par de vraies personnes non plus. Mais il existe déjà tellement de vrais livres écrits pour de vraies personnes, et tant d’autres à venir, que je ne pense pas qu’un petit livre insolite comme celui-ci, écrit pour les rares amateurs de …

Fontaines sereines

On dirait qu’un dieu se réveille, regarde serres et fontaines Sa rosée sur nos murmures nos sueurs Poème de Philippe Jaccottet “aube” La photo provient de ce site.

View Post

Toujours l’eau coule…

Au fond de l’eau plonge le clair de lune Par-dessus l’eau flotte le clair de lune Dans l’eau qui coule la lune est immobile Que la lune s’éloigne toujours l’eau coule. L’Ermite de Jibei Illustration de Pat Perry

View Post

L’Autre Moitié de soi, de Brit Bennett

Le deuxième roman de la jeune écrivaine Brit Bennett a séduit les lecteurs américains. Sa traduction française rencontre un accueil aussi enthousiaste. Grand Prix des lectrices de Elle, deuxième sélection du Prix Médicis (romans étrangers) 2020, le roman est pertinent, beau et traite de manière subtile et savoureuse la question raciale, sociale et du genre. D’où vient-on, où va-t-on ? …

View Post

Betty, de Tiffany McDaniel

Elle déroule sur plusieurs décennies l’histoire de sa mère, Betty, jeune métisse americano-cherokee, sixième enfant de la famille Carpentier, qui après des années d’errance et de petits boulots s’est installée finalement à proximité d’une petite ville de l’Ohio. Tout ici fait figure de personnage à part entière. Les enfants, leurs parents et grands-parents mais également les près, les bois collines …

View Post

Héritage, de Miguel Bonnefoy

Un jour j’ai lu Miguel Bonnefoy, et depuis je le lis toujours. Chaque nouveau roman m’offre le bonheur de retrouver son écriture, que je chéris, et je le vois évoluer sans se dénaturer jamais. Lorsqu’on l’écoute parler, on retrouve telle quelle ses phrases, riches du charme d’un désuétude attachant, de la musicalité latino-américaine enchanteresse, et d’une fraîcheur hispanique. Mais ses …

View Post

L’Orange – en guise de vœux, lu par Sylvie Duchêne

Vous aviez écouté chez Kimamori des poèmes lus par Sylvie Duchêne. Vous vous réjouissez à l’idée de l’entendre de nouveau. Et cette fois elle nous propose une prose poétique de toute beauté … en guise de vœux pour cette année 2021 qui nous ouvre ses portes. Je la remercie chaleureusement de nous offrir de si beaux cadeaux, qui font notre bonheur. …

View Post

La vie devant soi, film d’Eduardo Ponti

L’histoire, nous la connaissons bien, et certains parmi nous ont peut-être vu autrefois la version tournée avec Simone Signoret en 1978. Madame Rosa est une ancienne prostituée. Elle garde les enfants de jeunes prostituées maman. Et Momo arrive dans sa vie. Ce garçon incorrigible et touchant, à la voix si particulière. Car, n’oublions pas qu’il est le narrateur du roman. …

View Post

Book Clubs thématiques par Kimamori

Chères amies et chers amis de Kimamori, Certains parmi vous lisez mes pages depuis 10 ans, d’autres nous ont rejoint ces dernières années, ces dernières semaines. Je remercie les uns pour leur fidélité et souhaite la bienvenue aux autres. Bien des activités et loisirs vous seront proposés cette année, en complément de celles qui existent. À commencer par un Book Club thématique …

View Post

Les 47 rônins, de Jirô Osaragi

Nombreux parmi nous connaissent dans ses grandes lignes l’histoire des 47 rônins. Fait historique  devenu légendaire, il méritait d’être conté en détail, patiemment. L’écrivain Jirô Osaragi (Haruhiko Nojiri de son vrai nom) s’y est attelé et nous a livré un succulent roman de cape et d’épée qui s’évertue à rendre compte d’une époque, et d’un état d’esprit en voie de …

View Post

Shibumi, de Trevanian

Ce roman a été publié pour la première fois en 1979. Il continue d’être lu, chaque jour, en toutes langues. Hier encore je l’ai vu présenté dans la devanture d’une librairie à Antibes parmi les lectures estivales recommandées. Et une nouvelle édition Collector illustré est publié en novembre 2020.
L’écrivain lui-même est un mystère. Longtemps resté dans l’anonymat, il s’est offert le plaisir d’écrire et de publier sous huit noms de plume différents, dont trevanian !

La saison de l’essentiel

Tant d’années, et vraiment si maigre savoir, cœur si défaillant? Pas la plus fruste obole dont payer le passeur, s’il approche? – J’ai fait provision d’herbe et d’eau rapide, je me suis gardé léger pour que la barque enfonce moins Philippe Jaccottet  « On voit »   J’aimerais bien connaître le nom de l’artiste photographe qui nous a légué l’image ci-dessus, si …

View Post

« Rien n’est beau que le vrai »

En réponse à Sa Majesté qui voulait savoir ce qu’il y a dans la montagne… Qu’y a-t-il dans la montagne? Des sommets voilés de blanc. Ce plaisir est pour moi seul, Je ne saurais vous l’offrir. Tao Hongjing La photo est de Hengki Koentjoro

View Post

Nos frères inattendus, d’Amin Maalouf

Je suis une lectrice d’Amin Maalouf, de longue date. Le rocher de Tanios, Samarcande, Les jardins de lumière… comme moi vous les avez lus. Ses livres plus récents ont une saveur propre, aussi délicate et lumineuse que ceux d’avant. Prix Goncourt, élu à l’Académie Française en 2011, il me semble que l’homme est aussi admirable que l’écrivain. Et cela s’apprécie …

View Post

Les villes de papier, de Dominique Fortier

Le récit de Dominique Fortier s’organise autour de chapitres qui tracent la vie d’Emily Dickinson, selon une chronologie respectée dans le temps, depuis son enfance jusque sa mort, et quelques chapitres par-ci par-là où elle s’insère elle-même dedans. Dominique Fortier est venue s’installer à Boston avec son époux muté pour cause professionnelle. Ils arrivent avec un nouveau-né. Ils s’installent. Ils …

View Post

Ohio, de Stephen Markley

Voilà une fois de plus un roman américain qui vous bouscule, vous hache le cœur et la tête, et qui vous hante longtemps après lecture. Je ne choisis pas ces mots par hasard. Conduit comme un thriller, c’est le roman de l’Amérique et de son malaise. Premier livre de Stephen Markley, jeune auteur universitaire de 37 ans, originaire de l’Ohio, …

View Post

Monsieur Jadis ou l’École du soir, d’Antoine Blondin

Un jour une amie m’a mis entre les mains un roman d’Antoine Blondin. C’était il y a une quinzaine d’années, et j’avoue, je n’avais encore jamais lu cet auteur. Ah! Quel monument d’écriture de la langue française. La maîtrise parfaite et le plaisir jubilatoire s’entremêlent pour former la plume, le style, la voix diraient les anglosaxons, de cet auteur inclassable. …

View Post

Le Mahabharata, raconté en abrégé par Yassi Nasseri

La durée de la vidéo étant d’une heure vingt-quatre minutes, je l’ai découpée en trois parties. Vous trouverez ci-dessous la première partie (durée 27mn), et pourrez cliquer sur les liens indiqués en bas de cette vidéo pour visionner la suite. Pour visionner la suite, cliquez sur les liens suivants : Vous trouverez bientôt une bibliographie détaillée, d’éditions en anglais et …

View Post

Soroé, reine des Atlantes de Charles Lomon & P.-B. Gheusi

Dans cette chronique, je voudrais vous parler de la maison d’édition Callidor et de sa nouvelle parution, Soroé reine des Atlantes. Nouvelle ? Pas totalement. Paru pour la première fois en 1905, le roman est pour le spécialiste Brian Stableford « le premier grand roman de fantasy épique du XXe siècle ». Rien que ça. Intégralement revisité en 1941 par un de ses deux auteurs, P.-B Gheusi, c’est cette version que l’éditeur a choisi de publier.

View Post

Regarder le noir, sous la direction d’Yvan Fauth

L’année passée, les éditons Belfond avaient regroupé 13 auteurs pour un recueil de nouvelles sur l’un des cinq sens ; l’ouïe, et ce sous toutes ses facettes à la condition de toucher à la noirceur. Ecouter le noir annonçait la couleur, et on tardait de voir paraître une suite. « La femme parle toute seule. Ça m’arrive aussi. Le psy dit que …

View Post

Okuribi, Renvoyer les morts de Hiroki Takahashi

Okuribi, Renvoyer les morts est le premier roman paru en France du jeune auteur japonais Hiroki Takahashi. Il a remporté le prestigieux Prix Akutagawa, et se déroule à Aomori, province natale de l’écrivain. « Tout le monde l’appelait le « monticule Torando », le mot de la région pour désigner les sauterelles. « Six-pattes » était une sorte de surnom, pas …

View Post

La Maison dans laquelle, de Mariam Petrosyan

«Salut à vous les avortons, les prématurés et les attardés. Salut, les laissés-pour-compte, les cabossés et ceux qui n’ont pas réussi à s’envoler ! Salut à vous, enfants-chiendent !  » « Ils ne me plaisent pas, avoua le garçon. Ils sont trop grands, tout cassés, et en plus ils sont moches. D’en haut, je ne les avais pas vus comme ça, mais …