La vie est un patckwork

LES FOUDROYÉS (tinkers) Paul Harding Éd. Le Cherche-Midi, 2011 Traduit de l’anglais par Pierre Demarty Prix Pulitzer 2011 Ce livre a une histoire. Il commence par être un manuscrit rejeté de tous les éditeurs américains. On lui reproche son rythme lent, on explique à l’écrivain que personne ne s’intéresse de nos jours à un livre calme, méditatif, contemplatif et dénué …

Qui sème le courage récolte son destin

Les Oliviers du Négus Laurent Gaudé Éd. Actes Sud, 2011 Ce recueil réunit quatre nouvelles dont « Les Oliviers du Négus ». Cette forme brève de nouvelle semble convenir merveilleusement à Laurent Gaudé. L’écriture, ici, est très différente de celle de « Ouragan », où le souffle était porté de l’extérieur, la narration s’assimilant à un écho tournoyant. Ici la parole vient de l’intérieur

Sur une terre étrangère, de Jumpa Lahiri

Jumpa Lahiri avait obtenu le prestigieux prix littéraire américain Pulitzer en 2000 pour son recueil de nouvelles « L’interprète des maladies » publié après le grand succès de son premier roman « Un nom pour un autre ». Ses récits sont toujours très intimistes et brossent des tableaux émouvants de la vie de familles indiennes exilées, et de l’évolution des générations suivantes, nées …

Voyage au centre de Paris, d’Alexandre Lacroix

L’auteur est le rédacteur en chef du magazine Philosophie. Mais il écrit et publie aussi des romans et essais. Quel plaisir de s’aventurer dans ce livre, une belle célébration de Paris, ville féminine par excellence, semblerait-il. La ville se laisse aborder, par ses rues, ses passages et ses places mais également par son sous-sol et ses catacombes ainsi que par …

Nature bannie

Livre fantastique par excellence, « La clé de l’abîme » dépasse malgré tout les frontières du genre. En effet, José Carlos Somoza, quand bien même passionné de science fiction aime à explorer des thèmes philosophico-spirituels (et parfois scientifiques, comme ce fut le cas par exemple dans son livre « La Théorie des Cordes » que j’avais adoré). L’auteur, espagnol, est psychiatre de métier. Avec …

View Post

Une nuit pour se connaître

Ian McEwan est un écrivain prolifique et toutes ses oeuvres sont louées tant par la critique que par les lecteurs, si bien qu’on ne sait pas par lequel de ses romans l’aborder. Personnellement je l’ai connu avec ce roman, et depuis je suis son travail, en lisant un de ses nouveaux romans tous les deux ou trois ans. « Sur la …

View Post

Confessions d’un jeune romancier, de Umberto Eco

Eh oui, le premier roman d’Umberto Eco ne date que de 1980, raison qu’il invoque lui-même pour se voir en jeune romancier. En trois chapitres inégaux l’auteur nous parle avec aisance et assurance des caractéristiques d’écrivain romancier en lui. J’avoue avoir été très intriguée par sa manière de travailler. Les schémas et itinéraires qu’il trace dans le moindre détail avant …

J’aime ne pas me battre

LES POISSONS NE FERMENT PAS LES YEUX Erri de Luca Éd. Gallimard, 2013 (v.o. 2011) Traduit de l’italien par Danièle Valin Je ne sais pour quelle étrange raison je ne désirais plus lire les Erri de Luca récemment ; fidèle comme j’avais pu être à cet écrivain depuis de longues années pourtant. Malgré tout

À vos montres pour la fin des temps!

PROCRASTINATION (Thief of Time) Terry Pratchett Éd. Atalante,  2005 (v.o. 2002) Traduit de l’anglais par Patrick Couton Très probablement les livres de Terry Pratchett se rangeraient dans une catégorie comique fantastique ; et prolifique il est. Mais au-delà de l’extraordinaire, inconcevable et humoristique, une touche de vérité partiellement mystique et partiellement scientifique fait de ce livre un joli petit bijou.

View Post

Candeur et catastrophes se conjuguent singulièrement

J’aime lire Mathias Enard. Et de livre en livre, j’aime le lire un peu plus à chaque fois. La profondeur d’un écrivain se ressent en ce qu’il sait tant de choses qu’il n’a pas besoin de les dire : le tissu de ses connaissances transparaît dans l’espace qui se forme entre ses mots. C’est ainsi qu’au hasard d’une phrase, parfois, …

View Post

Profanes, de Jeanne Benameur

J’ai aimé lire ce livre mais je ne sais qu’en dire qui soit à même de vous charmer. L’intrigue n’est pas extraordinaire. Les personnages ne le sont pas davantage. L’écriture est accueillante mais rien de fulgurant. Comme vous le savez je traverse une phase où les écrits français qui se publient m’ennuient et me laissent souvent indifférente au point que …

Pensées sous les nuages, de Philippe Jaccottet – extrait 1

Quelqu’un tisse de l’eau (avec des motifs d’arbres en filigrane). Mais j’ai beau regarder, je ne vois pas la tisserande, ni ses mains même, qu’on voudrait toucher Quand toute la chambre, le métier, la toile, se sont évaporés, on devrait discerner des pas dans la terre humide.   Je feuilletais un recueil de poésie de Philippe Jaccottet, Pensées sous les …

L’ironie de la vie, quelque part

LE TIGRE BLANC (The White Tiger) Aravind Adiga Éd. Buchet Chastel, 2008 Traduit de l’anglais par Annick Le Goyat Man Booker Prize 2008 Il y a quelques années j’avais lu un livre qui brossait avec brio un tableau effrayant de l’Inde contemporaine, en n’omettant ni les horreurs de l’injustice sociale et du système de castes ni celles de la pauvreté …

View Post

Une enfant de Poto-Poto, de Henri Lopes

Amateurs de « parler » africain, n’hésitez pas ! Votre palais se ravira du délicieux de ce français congolais de Brazzaville qui s’allie fort bien aux déhanchements du danser local… Kimia et Pélagie, de la fraîcheur de leurs dix-huit ans tout juste sonnés, nous emportent dans le tourbillon des saveurs de leur pays et de leur vie en cette veille d’Indépendance du Congo. …

View Post

Que la vie m’épouise…

Délectable découverte d’un écrivain qui chante l’obscurité et l’inconséquence de notre monde avec humour et délicatesse. On ne peut faire autrement que recommander ce livre, quand bien même le thème traité ne serait des plus légers. Par certains aspects il m’aura fait penser au livre de Saul Bellow « Au jour le jour » (Seize the day) qui décrit une journée de …

Un déluge de bonheur

  Merveille! pisser debout sous un déluge de grêle! Issa * Photo de Ashley Vincent, prix National Geographics 2012

Mettre ses nerfs en joue

Je vous avais parlé l’année dernière de cette écrivaine japonaise, Banana Yashimoto, très lue en Italie et qui était un Murakami avant l’heure, d’après ses fans. J’avais aimé son livre Au revoir Tsugumi, lu en anglais. J’ai terriblement aimé aussi ce recueil qui réunit deux nouvelles. Cette fois je l’ai lue en français et sans une once de regret. J’aime …

View Post

La couleur des ombres, de Colm Toibin

Ce recueil de nouvelles n’a pas été traduit en français, mais du même auteur Irlandais, on trouvera Brooklyn, disponible en poche. J’avais écouté une interview de Jeffrey Eugenides où parmi ses trois écrivains contemporains préférés il citait Colm Toíbin. Mille mercis à Monsieur Eugenides de m’avoir fait connaître ce merveilleux écrivain qui sait si bien envelopper son lecteur et le transporter …

Le fruit livré

Le sens de Kimamori et mes lectures de ce mois-ci ! Dans un panier de fruits on présente de tout. En été la variété de fruits réunis sera encore plus étendue. Qu’est-ce qui rapproche un pamplemousse d’une fraise, une figue du kiwi ? Ni leur saveur ni leur couleur ne leur permettrait de se réunir et ce n’est pas leur provenance …

Je te suivrais en enfer

VOUS DESCENDEZ? (A Long Way Down) Nick Hornby Éd. 10/18, 2005 Traduit de l’anglais par Nicolas Richard Encore une lecture insolite que ma sœur me fait découvrir parmi ses butinages des écrivains anglo-saxons. Cette comédie dramatique, à la fois grave et hilarante ne déçoit pas son lecteur. Un soir de réveillon quatre personnages qui n’ont strictement rien en commun se …

Un secret pour personne

La Sardaigne de Milena Agus, nous y avions goûté avec « La Comtesse de Ricotta », mais c’est peut-être par ce Mal de pierres qu’il eût fallu commencer pour apprécier l’écrivaine à sa juste valeur. Le mal de pierres confond les reins, plie en deux, rend fou et porte bien mal son nom de calculs. Celle qui en est ici atteinte ne …

View Post

Entre Ciel et Terre, de Jón Kalman Stefánsson

Nous sommes en Islande, dans le pays de J. K. Stefánsson. Il neige en avril, et la mer avale les hommes, ces pêcheurs qui vivent d’elle et qui s’y embarquent sans jamais penser à apprendre à nager. Coincés dans ces fjords entre la mer et la montagne, ces hommes et femmes sont des êtres de peu de mots. Que viendrait …

View Post

Savourons la perte

J’avais conseillé à certains d’entre vous « Les vestiges du jour » de ce même écrivain qui avait remporté le prestigieux prix littéraire Man Booker Prize en 1989. Et si vous ne l’avez pas lu je vous invite toujours, vivement, à le lire. Néanmoins, vous pourriez commencer par lire ce titre-ci (ou son roman le plus récent, Le géant enfoui, paru en …

Pour le meilleur et pour le pire

LA NONNE ET LE BRIGAND Frédérique Deghelt Éd. Actes Sud, 2011 Il me semble que Frédérique Deghelt est avant tout une grande lectrice. En écrivant, elle nous communique son amour de la lecture. Ainsi, en la lisant j’expérimente sa manière de s’extasier devant un mot, une phrase, une idée qui subitement se détachent de l’horizontal de la feuille pour venir …

Je me cache ; là-bas

NOCTURNE INDIEN Antonio Tabucchi Éd. Christian Bourgois, 1987 (v.o. 1984) Traduit de l’italien par Lise Chappuis Prix Médicis étranger 1987 J’aime lire Antonion Tabucchi. Je ne saurais m’en expliquer la raison. Est-ce parce qu’il ne permet pas à son lecteur d’être dupe sur la frontière entre réalité et fiction ; est-ce dû à la clarté qui émane de ses écrits, de …