L’amour au temps des scélérats, d’Anouar Benmalek

« Ô oiseaux, exaltez mon amour, exaltez ma passion et mes espoirs ! »

Cette rentrée littéraire 2021 m'offre des envolées inespérées. Mais ce roman, L'amour au temps des scélérats, est sans conteste un immense coup de cœur. Il va se ranger parmi mes livres phare, à lire et à relire aujourd'hui et demain. J'ai rencontré un écrivain qui m'a ensorcelée. Anouar Benmalek, écrivain algérien, a déjà publié un grand nombre de livres en langue française, mais ce titre-ci est porté par une maison d'édition française, les éditions Emmanuelle Collas, (que vous connaissez au minimum pour Les Impatientes, Prix Goncourt des Lycéens 2020), et j'espère que de nombreux lecteurs pourront ainsi le découvrir.
Si le titre de ce roman évoque un grand classique que nous chérissons tendrement, je peux déjà vous l'assurer, la suite tient la promesse ô combien grande !

Posé dans la Syrie contemporaine, le roman entremêle les péripéties de deux trios : une mère cherchant à sauver ses deux fils, et un homme sans âge qui vient en aide à deux amants condamnés par La Loi.  Un livre drôle, poignant, intelligent où le suspense règne de la première à la dernière page. Et un personnage principal que je chérirai longtemps.

Tammouz, le personnage principal, arrive un beau matin dans un petit village syrien, désormais entre les mains des islamistes. Il se rend de son plein gré aux quelques jeunes en faction dans le lieu. Cet homme aux cheveux blanchis ne paraît pas si vieux, mais il est énigmatique. Au prime abord on le prend pour un peu fou, ou amnésique. Très vite on décèlera en lui un être intemporel et il nous sera confirmé, qu'en effet, il erre de par le monde, depuis un lointain passé. Figure terrestre de l'éternité, il s'adresse au Patron, qu'il se permet de houspiller parfois, qu'il a supplié en d'autres temps, contre Qui il s'est levé, mais à Qui il est soumis, corps et âme. 
Nous suivrons ses pas, depuis ce village, jusqu'à une représentation musicale en l'honneur du président syrien, à la fin du roman. Et dans son périple il sera accompagné d'un couple jeune. Deux amants devant l'éternel. Elle, chante. Lui, se voue à la chanteuse.
En parallèle, nous suivons l'histoire d'une mère, à qui les djihadistes ont brutalement arraché ses deux fils, dont l'un est un simple d'esprit. Dès lors, la mère n'aura qu'une seule raison d'être au monde : retrouver ses enfants, les sauver du sort qui les attend. Les deux garçons, eux, vont suivre l'instruction insoutenable que l'on sait, dans le camps des ravisseurs. Parviendront-ils à les modeler à leur gré, à les préparer à devenir les martyrs glorieux et kamikazes voulus?
Qu'adviendra-t-il de ces deux trios si mal assortis aux affaires du monde ? Que peut-il advenir de l'amour au temps des scélérats ?..

Mes chers lecteurs. Ce livre est immensément drôle. Bien que poignant par le tableau qu'il dépeint. Il est intelligent et muni de sagesse. Naturellement l'intelligence et la sagesse n'ont pas de place dans ce monde si absurde, alors l'auteur s'empare de réalisme magique, juste ce qu'il faut, et nous offre ainsi le tapis volant nécessaire et requis pour porter notre regard sur la bassesse des agissements terrestres.
À chaque pas le succulent du roman s'empare de vérités factuelles qui nous sont ainsi fidèlement transmises, sans nous heurter, sans nous effrayer, mais avec profondeur et lucidité. Je prendrais pour exemple un paragraphe, au milieu du livre, qui donne à voir toutes les forces en jeu dans ce Moyen-Orient, dans cette pauvre Syrie troublée depuis 2011. C'est un théâtre du monde qui se déroule là, où tout et tous sont finement entremêlés, des puissances économiques internationales, des extrémismes et contre-extrémismes, combattants, férocement convaincus, ou copieusement manipulés.

Mais voyez-vous, à chaque instant c'est la beauté qui nous touchera dans ce livre. Les hommes et les femmes du roman ne sont pas bien méchants. Ils ont chacun leurs désirs, leurs ambitions, et leur ridicule. Comment les élever ? Par la musique, par la voix qui chante le céleste et sait se poser dans le cœur de l'homme, le faire vibrer sous les hautes fréquences. La jeune et belle Houda n'a qu'un rêve, devenir une grande chanteuse. Et si ses talents sont louables, ils deviendront mirifiques sous l'influence de Tammouz et de ses dons cachés. Et lorsqu'elle s'élance, alors, aucun ne saurait résister. Tous succombent, mais gare à ceux qui n'ont pas l'âme pure ..

« Il écoute le reste du concert avec une attention redoublée
et lui aussi réalise qu'elle n'a jamais aussi bien chanté :
à son art à lui, elle ajoute la splendeur humaine de son chagrin. »

L'amour au temps des scélérats, malgré tout, est un roman d'aventure. Nous irons de rebondissement en rebondissement, croiserons des personnages plus vrais que nature et tremblerons pour le destin des uns et des autres. Oui, je suis en train de vous dire que le roman est haletant. Et si, tel un conte, il nous protège de la vilénie en jeu, de l'insensé maquillé de laideur, il n'en est pas moins initiatique et multidimensionnel.

Il me reste à vous parler d'une autre présence dans le roman : celle des chats. Ah! Vous les aimerez ici, que vous soyez amis de ces félins ou non. Il est une scène du livre qui restera à jamais inscrite en ma mémoire : une horde de chats sauvages s'érige en délégué et combattant de la justice céleste. Elle est grandiose, et je ne la divulgacherai pas. Mais durant votre lecture, lorsque vous arriverez à la page de la mise à mort de Tammouz, lorsque vous le verrez monter sur l'échafaud, que les chats s'inviteront dans le public en s'emparant des meilleures places .. vous savourerez la magie du livre et nous pourrons en reparler.
Délice de lecture absolument exquise, L'amour au temps des scélérats m'a rappelé pourquoi j'aimais lire, pourquoi je ne sais vivre sans la présence de tels romans.

L'AMOUR AU TEMPS DES SCÉLÉRATS
Anouar Benmalek
éd. Emmanuelle Collas 2021

Les illustrations présentées dans l'article sont les œuvres de Najia Erajai.

Cet article a été conçu et rédigé par Yassi Nasseri, fondatrice de Kimamori.

Leave a Comment