View Post

L’amant de Janis Joplin, de Élmer Mendoza

Avec son titre énigmatique laissant entrevoir une ambiance rock’N roll des années 60/70, le roman d’Élmer Mendoza a tout de suite attiré mon attention. Et on peut dire que j’ai été assez surprise par le style d’écriture si particulier de l’auteur mexicain.  « Le Chato, qui avait trente kilos de maladresse en moins, fit feu sur la forme mouvante par …

View Post

Silhouette de mort sous la lune blanche, de Kââ

C’est sous le pseudonyme de Kââ (il en utilisa d’autres, tel que Corsélien et Béhémoth) que Pascal Marignac, professeur de philosophie, publiait en 1984 Silhouette de mort sous la lune blanche, le premier roman d’une longue série mettant en scène un personnage sans nom, charismatique et quelque peu psychopathe sur les bords. « Extraire une balle, ce n’est pas rien. Je l’avais déjà fait …

View Post

Quelques battements de cœur, d’Emily Elgar

« Je me rends soudain compte qu’aucune des personnes présentes ne savaient vraiment qui était Grace. On se comporte tous comme si c’était le cas, bien sûr, mais est-ce que certains d’entre nous la comprenaient réellement ? Ou est-ce qu’on aimait juste penser qu’on connaissait la fille dans le fauteuil roulant ? On n’avait aucune envie de penser à la complexité …

View Post

Shibumi, de Trevanian

Ce roman a été publié pour la première fois en 1979. Il continue d’être lu, chaque jour, en toutes langues. Hier encore je l’ai vu présenté dans la devanture d’une librairie à Antibes parmi les lectures estivales recommandées. Et une nouvelle édition Collector illustré est publié en novembre 2020.
L’écrivain lui-même est un mystère. Longtemps resté dans l’anonymat, il s’est offert le plaisir d’écrire et de publier sous huit noms de plume différents, dont trevanian !

View Post

Regarder le noir, sous la direction d’Yvan Fauth

L’année passée, les éditons Belfond avaient regroupé 13 auteurs pour un recueil de nouvelles sur l’un des cinq sens ; l’ouïe, et ce sous toutes ses facettes à la condition de toucher à la noirceur. Ecouter le noir annonçait la couleur, et on tardait de voir paraître une suite. « La femme parle toute seule. Ça m’arrive aussi. Le psy dit que …

View Post

Les sept morts d’Evelyn Hardcastle, de Stuart Turton

C’est difficile de classer ce roman dans une catégorie. Les événements qui s’y déroulent relèvent du fantastique, le rythme et les rebondissements en font un thriller, la construction de l’histoire se rapproche de celle d’un polar… Mais le texte nous éclaire sur tant de choses indicibles que l’on pourrait tout aussi bien parler de roman initiatique ! Il a remporté …

View Post

Arrêt d’urgence, de Belinda Bauer

Pour la toute première fois de son histoire, le prestigieux prix littéraire Man Booker a retenu en 2018 un polar dans sa sélection. Et ce thriller noir n’était autre qu’Arrêt d’urgence de Belinda Bauer. C’est une heureuse nouvelle pour le genre, mais également une juste appréciation du talent de l’écrivaine. Car si le roman est bien un polar, il emprunte …

View Post

Le point zéro, de Seichô Matsumoto

J’aime bien lire un polar de temps à autre. Mais comme ce genre littéraire fait souvent oeuvre de sociologie et de démystification historique d’un lieu et d’une époque, je sélectionne mes romans policiers en fonction de leur contexte. Avec Le point zéro j’ai eu envie de me plonger dans un Japon d’après-guerre, et je n’ai pas été déçue par les …

View Post

Dans l’ombre du brasier de Hervé Le Corre

Vous le savez, je ne suis pas spécialement lectrice de polar ou de noir… mais je suis lectrice de tous genres. Et avec le dernier roman d’Hervé Le Corre je n’ai pas été déçue. Plongée dans les dix derniers jours de La Commune, en 1871, j’ai aimé lire Paris et son peuple dans le menu détail. Les Versaillais arriveront et …

Disparitions, de Natsuo Kirino

Un bon polar est en général bien plus que juste un polar. C’est souvent la retranscription d’un monde, d’un univers existant quelque part sur la planète et l’atmosphère qui l’accompagne. Avec Natsuo Kirino nous sommes dans le Japon de la bienséance et de la réussite… Si ce n’est qu’ici c’est l’envers du décor qui est dessiné. Que se passe-t-il lorsqu’on …

View Post

La Maison où je suis mort, de Keigo Higashino

Un polar qui se lit d’une traite, c’est formidable, mais quand il n’y a pas d’action narrée c’est encore plus extraordinaire ! L’intrigue se déroule dans une maison, et les deux personnes qui s’y trouvent sont les seuls personnages du livre… Seulement voilà, la maison et l’esprit de nos protagonistes sont hantés par les morts qui les habitent depuis bien …

View Post

Calcaire, de Caroline de Mudler

Bien plus qu’un polar Calcaire est un roman noir. Il s’ébroue du sombre et des fonds enterrés, il se plonge dans les sédiments de la société belge flamande. L’écriture même est faite d’un miasme d’argot inventif et de tournures sèches et explosives qui hument le sulfureux et la crasse enfouie dans cette terre silencieuse mais détonante malgré tout. La justice …

View Post

La fleur de l’illusion, de Keigo Higashino

Je ne suis plus une grande lectrice de polars. Autrefois j’en ai lu bon nombre et cela m’a valu le malheur d’apprendre à dénouer les énigmes bien trop tôt dans le récit. Mais j’aime encore savourer un polar de temps à autre, pour deux raisons. D’une part car seul un bon polar sait nous offrir un reportage détaillé et photographique …