Le petit caillou

Heureux le petit caillou
Vagabondant seul sur la route
Sans se soucier des carrières
Ni craindre les exigences.
Son habit brun élémentaire,
L’univers l’emprunte au passage.
Indépendant, tel le soleil,
il lui sociable, ou solitaire
Et remplit le décret divin
En toute simplicité.
Emily Dickinson, traduit par Christian Bobin

Peinture Pierre Soulages

Et voici les vers originaux de la poétesse :

How happy is the little Stone
That rambles in the Road alone,
And doesn’t care about Careers
And Exigencies never fears—
Whose Coat of elemental Brown
A passing Universe put on,
And independent as the Sun
Associates or glows alone,
Fulfilling absolute Decree
In casual simplicity—

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *