À malin, malin et demi

Puisque j’avais tant apprécié “le Terroriste Noir” de cet écrivain, à priori je ne pouvais qu’être agréablement surprise par ce titre-ci qui a remporté le prix Renaudot à sa sortie. Nous pouvons signaler, d’ailleurs, qu’il est déjà traduit en diverses langues étrangères au nombre desquels le japonais !

View Post

Le désert renferme bien des secrets

Quel livre lunaire que ce « Dieu sans les hommes » ! Je ne saurais décrire ce que j’entends par un livre lunaire puisque je n’ai jamais posé les pieds sur la lune, mais en revanche je peux vous assurer que plongée dans ce roman je m’y suis trouvée d’une certaine manière ! La narration est non seulement multiple mais également dispersée dans …

View Post

Tout se joua là

J’avais lu « Le danseur », « Zoli » et « Les saisons de la nuit » avec grand plaisir, voilà pourquoi ayant lu les critiques bien alléchantes de ce livre-ci j’ai eu envie de le découvrir ! Je décidai par la même occasion de m’imprégner enfin de la plume de l’auteur dans sa langue originale. Pour la première fois donc j’ai lu Colum McCann en anglais …

View Post

Grandeur et décadence

Tout comme dans le livre de Column McCann (Et que le vaste monde poursuive sa course folle) l’auteur nous éblouit ici d’une galerie de portraits fabuleux. Certains chapitres pourraient presque être lus, voire publiés indépendamment, sous forme de nouvelles. Aucun ordre chronologique n’est respecté ici, nous passons de l’avenir au présent, rencontrons un personnage dans sa quarantaine, puis adolescent quelques …

View Post

Je te croise, tu me croises…

Certains livres apaisent, ils sont une caresse de l’âme. En voici un par excellence. « Les années douces » de cette écrivaine m’avait plu. Mais ce Temps qui va et ce même Temps qui revient m’aura autrement envoûté. Je ne sais si l’on peut parler de roman. Un roman-nouvelles serait-ce ? Tous les récits ont pour personnages les habitants d’un même quartier. Parfois …

Est-ce donc possible…

OPIUM POPPY Hubert Haddad Ed. Zulma, 2011 Prix du Cercle de l’union Interallié 2012 Après mes lectures bien décevantes du mois dernier sur l’Afghanistan, me voilà amplement consolée par Hubert Haddad que je retrouve ici tel que je l’avais admiré dans son livre Palestine. Un écrivain à la plume poétique qui sait poser en nous avec émotion et force la …

View Post

Smilla et l’amour de la neige, de Peter Hoeg

On ne sait dans quelle catégorie répertorier ce livre. Thriller, livre d’espionnage, roman épique qui restitue les légendes nordiques ou conte philosophique sur l’identité et la liberté. Car le roman est un peu tout cela à la fois, sur fond blanc, de neige ! C’est aussi et surtout, peut-être, un hommage aux grands espaces qui combattent tant l’étroitesse géographique que celle …

View Post

Le secret du maître de thé, de Kenichi Yamamoto

Cela fait des décennies que je suis fascinée par le thé et les rituels qui l’accompagnent. Ma première approche littéraire de la question avait été basée sur « Le Maître de thé » de Yasushi Inoue, grand classique et texte intemporel. J’ai été bien surprise de voir qu’un écrivain contemporain avait eu l’audace de relater la même histoire, celle du maître de thé japonais, …

View Post

L’éphémère réalisé

Signalons que cet écrit a été adapté en bande dessinée, et traduit récemment sous cette nouvelle forme en français. L’écrivaine a travaillé avec Jiro Taniguchi, auteur de mangas, pour ce faire et ensemble ils ont produit ces « années douces » mises en image, en deux volumes, publié chez Castermann. Probablement jetterai-je un œil à cette édition et vous en …

View Post

La possibilité d’un monde, Jean-Luc Nancy

Que m’a-t-il pris de prendre ce livre sur les étagères d’une librairie, moi qui ne sais rien de la philosophie ?! D’autant plus qu’un entretien tel que celui-ci aborde un peu tous les thèmes possibles et imaginables, faisant référence tant aux philosophes et leurs concepts qu’aux livres de Jean-Luc Nancy, lui-même philosophe. Serait-ce le titre qui m’intrigua, ou l’extrait fort limpide …

View Post

Muse toujours

Écrivaine britannique ayant des origines nigériennes, Helen Oyeyemi, désormais tant connue que reconnue, avait écrit son premier livre à dix-neuf ans.  Depuis 2011 elle est traduite en français. Je ne saurais vous parler de la qualité des traductions puisque j’aime mieux lire les livres anglophones dans leur version originale. C’est un récit étrange que j’aimerais qualifier de roman-nouvelles. L’étrange d’ailleurs …

Une fin originelle

J’avais été très touchée par le précédent livre de Jérôme Ferrari « Où j’ai laissé mon âme », et j’avoue, affreusement triste du manque relatif d’éloges qui lui fut fait à l’époque, au regard de la qualité de son écrit. Eh bien voilà qui est chose faite. Notre homme est récompensé. Ce jeune enseignant de philosophie, expatrié depuis peu à Abu Dhabi …

View Post

La musique d’une vie, d’Andréï Makine

J’avais lu ce livre à l’époque de sa première parution, et puis je l’ai relu quelques dix années plus tard. Eh oui, en 2011 Makine aura été une de mes grandes rencontres : je lis ou relis toute sons œuvre ! Le récit cadre ici est identique (bien que largement moins développé) à celui de « La vie d’un homme inconnu » : …

Noooooooon! NON

Régulièrement je me laissais ravir par la plume de Wajdi Mouawad en savourant ses articles qui paraissaient parfois dans le supplément Livres du journal Le Monde. Depuis longtemps déjà je désirais lire un de ses livres. Or j’aime mieux aller au théâtre que lire des pièces de théâtre et son dernier roman, Anima, me faisait peur par la grande part …

View Post

L’hier explose en l’aujourd’hui

Est-il un seul livre de Kazuo Ishiguro que je ne conseillerais pas ?! A ce jour, parmi ceux que j’ai lus… non ! Notons d’ailleurs que le Prix Nobel de Littérature 2017 a été décerné à Kazuo Ishiguro. Nous avons ici son premier roman. La narratrice est japonaise, et vit en Angleterre. Sa fille aînée, Keiko, issue de son premier mariage vient …

La maison du voyage

Pensées nées de mes lectures de mai 2013 Mais les vrais voyageurs sont ceux-là seuls qui partent Pour partir, cœurs légers, semblables aux ballons, De leur fatalité jamais ils ne s’écartent, Et, sans savoir pourquoi, disent toujours : Allons ! Ceux-là dont les désirs ont la forme des nues, Et qui rêvent, ainsi qu’un conscrit le canon, De vastes voluptés, …

La vérité sort de la bouche des enfants

FOE John-Maxwell Coetzee Éd. du Seuil, 2003 (v.o. 1986) Prix Nobel de littérature 2003 Je vous parlais, il y a peu, de cet écrivain sud africain et de son « Été de la vie », autobiographie fictive qui m’avait tant séduite qu’amusée. Ce livre-ci m’aura intriguée et plongée un bref moment dans une profonde réflexion méditative ! Coetzee nous offre sa version de …

Lisse s’immisce

LE COEUR RÉGULIER Olivier Adam Éd. de l’Olivier, 2010 Un mot me vient en tête pour qualifier ce livre et l’écriture de l’auteur : LISSE. Lisse comme les cheveux des asiatiques, lisse comme les kimonos japonais, lisse comme lorsque tout glisse et qu’on ne trouve pas de prise pour s’accrocher à la paroi lors d’une escalade… Et nombre de mots s’associent …

Dans les forêts de Sibérie, de Sylvain Tesson

On connaît de Sylvain Tesson ses traversées du désert, des steppes d’Asie, son ascension de l’Himalaya, son tour du monde en bicyclette… Qui eût cru qu’il ressentirait l’appel de la vie d’ermite, dans une cabane aux fins fonds de la Sibérie ?! Six mois durant notre homme vécut une vie solitaire pourtant, entouré de ses livres, ayant pour seules activités de …

View Post

Firmin, de Sam Savage

Quel délicieux livre, drôle et triste à la fois, inventif, philosophique et si simple pourtant ! C’est une histoire de rat de bibliothèque (en l’occurrence de librairie…), écrit par un amoureux des livres pour les amoureux de livres… Et je n’en dirai pas plus au risque de vous révéler ce que le lecteur ne découvre qu’après une cinquantaine de pages de …

À boire et à manger, sauve qui peut!

LA CARTE ET LE TERRITOIRE Michel Houellebecq Éd. Gallimard,  2010 Prix Goncourt 2010 C’est le premier Houellebecq que je lis. Je ne suis pas sure d’en lire d’autres, mais je ne regrette pas un seul instant d’avoir lu ce livre et d’avoir découvert l’approche de cet auteur controversé ! Méritait-il son Prix Goncourt, est-il normal qu’il se soit permis de « voler » …

View Post

Le livre des brèves amours éternelles, d’Andreï Makine

Me voilà désormais parfaitement conquise par cet écrivain, cette plume qui sait si merveilleusement peindre la beauté et la magie d’un instant vécu, d’un quelque chose ressenti qui pourrait s’appeler l’amour… Ce livre est construit sous forme de nouvelles, chacune nous faisant part d’une anecdote vécue et nous présentant un personnage et un décor particuliers. Néanmoins le narrateur est toujours …

N’avoir pas ce que l’on aime

Quels objets peut-on collectionner et exposer dans un musée de l’innocence ?! Ceux-là mêmes qui sont si anodins qu’ils en deviennent extrêmement significatifs, peut-être, surtout lorsque le collectionneur est un cleptomane des instants de vie d’un passé, chargés de bonheur…

View Post

La vie d’un homme inconnu, d’Andreï Makine

Choutov, écrivain d’origine russe approche de la soixantaine et constate le grand vide de sa vie, dénuée tant d’amour que de réussite. Il décide sur un coup de tête de rentrer en Russie, après bien des années d’exil, afin d’y retrouver son amour de jeunesse, trente ans après… Mais rien ne sera moins connu de lui, finalement, que le pays …

View Post

Toi et Moi dans le même bateau?!

Tout doucement je poursuis mon chemin parmi les écrivains nordiques. La « suite » de ce livre est déjà traduite et publiée en France sous le nom de « Le caveau de famille », dès lors je n’ai pu savourer le petit peu de suspense que la fin de ce « tome »-ci eût pu contenir. Je n’en suis pas moins ravie d’avoir lu et découvert …