Outillage de paix

J’ai lu presque tous les livres de cette écrivaine. Et le presque vient du fait que j’ai « raté » la sortie de l’avant-dernier mais je vais y remédier très vite ! Enseignante en histoire de l’art, elle peut désormais se consacrer intégralement à l’écriture. Mais dès son premier roman elle avait su insérer du beau dans ses mots, dans ses récits, dans le coeur de ses personnages et dans leurs rencontres sans que toute cette douceur et élan dynamique ne se traduise en niaiserie. Car oui, elle met en scène la vie, elle invente de la joie là où se niche la tristesse, crée de la magie et de l’espoir là où tout n’est qu’obscurité et passé. Le lecteur s’amuse en la lisant, s’enchante, et accepte d’être enjoué au lieu de se morfondre. Ce dernier livre, Ör, ne fait pas exception à la règle mais cette fois le personnage principe est un homme ; un taiseux, un bricoleur, un drôle de stable ! Lire la suite

Share Button

Tant d’encre versée

Les Vies de papier2Je suis tombée sur une citation de l’écrivain George Saunders ce matin qui disait « Dans le domaine de l’art, et d’une manière générale peut-être,  l’idée est d’être capable de se sentir à l’aise avec des choses contradictoires ». Comme dirait mon éternel livre de chevet (le Yi Jing) « l’eau et le feu ne se combattent pas ». Eh bien la beauté de ce livre, que j’ai adoré, est qu’il nous invite à cela. Comprendre qu’il faut dépasser les compréhensions basiques de la vie, de son sens, du bon, du mauvais. En l’espace de 48 heures de la vie d’une femme nous allons parcourir une série d’événements insensés, parfois grotesques, souvent drôles, tout aussi souvent tragiques et jamais nous ne pourrons juger. S’émouvoir, ressentir, rire, pleurer, oui, labelliser, non ! Parce que la vie est plus vaste. Parce qu’on ne peut pas la réduire avec des raisonnements et explications qui se tiennent rationnellement. Naturellement le récit est en même temps une promenade littéraire contenant mille références et citations. Tout est là, dit dans la littérature, de mille façons différentes ! Lire la suite

Share Button

D’où vient l’exil?

Tous nos nomsJe n’ai pas bien compris ce livre. Peut-être parce qu’il fait un grand écart entre des pays et des contextes qui sont très éloignés les uns des autres, ou peut-être justement parce que trop de dualités y sont réunies… Le talent de l’écrivain est peut-être là, dans cet entre-deux trop vaste qui chercher à faire un trait d’union entre sujets qui à priori ne peuvent se comprendre. C’est un livre que je conseillerais, pour le mystère qu’il cherche à élucider, pour le grand point d’interrogation qu’il pose sur la question du déracinement, de l’exil, de la perte de repères. Lire la suite

Share Button

Divers faits d’une étrange Histoire

Théorie générale de l'oubliCe livre est un petit bijou. Inspiré d’un fait divers réel il se déplie comme un conte surréaliste où l’on va de surprise en surprise, pour voir surgir des personnages humains, ou animaux, les uns plus touchants que les autres mais aussi plus magiques, et plus tragiques.

Lire la suite

Share Button

Un homme mort, vivant

Englebert des collinesENGLEBERT DES COLLINES
Jean Hatzfeld
éd. Gallimard, 2014

Les livres écrits, dans le sens de bien écrit, il s’en trouve relativement peu de nos jours. Qu’ils soient de surcroît profonds et se lisent pourtant avec légèreté, voilà qui devient plus rare encore. Eh bien, c’est le cas de ce livre qui traite de rien de moins que « du Rwanda ». En un mot tout est dit et pourtant rien n’est dit car la manière dont ce thème est exploré et développé vaut le détour. Lire la suite

Share Button

Mise en échec de l’innocence, et sa libération

Amour et Obstacles Love and ObstaclesVoilà un de ces livres, rares, que j’ai envie de vous recommander chaudement. Si vous aimez les recueils de nouvelles, et surtout si vous aimez les récits où l’on vous raconte des anecdotes, de celles qui paraissent très anodines au départ, et qui s’avèrent au final contenir non seulement l’essence de la vie mais aussi la grâce de la jeunesse, la tendresse de la vieillesse, le poids de la famille et la misère d’un manque familial… Si vous pouvez concevoir que tout cela peut s’assortir à la rencontre d’un pays, d’un peuple, d’une culture et d’une Histoire, alors en ce cas n’hésitez pas un instant à vous laisser charmer par cet « Amour et Obstacles ». C’est délicat tout plein, profond tout cru, souvent drôle, et toujours poignant. Lire la suite

Share Button

Sauve ton âme

Soldiers of SalamisSOLDATS DE SALAMIS
Xavier Cercas
Éd. Actes Sud, 2004 (v.o. 2001)
Traduit de l’espagnol par Elisabeth Beyer et
Aleksander Grujicic

Qui eut crut qu’un sujet si banal, une structure si triviale eut pu passionner son lecteur tel un thriller. La guerre civile espagnole, une anecdote insolite, et un écrivain se faisant passer pour son narrateur : voici les ingrédients de ce mets unique. Un des acteurs majeurs du Franquisme, homme de lettres qui s’est réinventé en politicien, réchappé d’un peloton d’exécution Lire la suite

Share Button

Vétustes soieries

le laboureur des eaux2À la recherche du livre poétique et tressé de métaphores je n’étais point, mais je ne me plaindrais certes pas d’être tombée au hasard de mon chemin dans une marmite qui allie si bien moult ingrédients délicieux, autrement dit la beauté des mots, la profondeur des idées et la magie de leur savant entrelacement… Lire la suite

Share Button