View Post

Maïmaï, d’Aki Shimazaki

Une amie qui m’est chère m’a offert ce livre. Elle ne savait pas, pourtant, que j’aimais la plume de cette écrivaine japonaise-canadienne ! Ce qui est encore plus surprenant est qu’il y a quelques années, en visite chez une autre amie qui m’est chère, j’étais tombée sur un roman de cette même Aki Shimazaki, Hôzuki, et l’avait dévoré en deux …

View Post

L’avancée de la nuit, de Jakuta Alikavazovic

Paul, un jeune étudiant, issu d’une famille modeste travaille de nuit dans un hôtel. Une jeune étudiante de sa promotion, belle, riche, cultivée est la fille du propriétaire de cette chaîne hôtelière implantée dans le monde entier. Or cette jeune fille réside dans une chambre d’hôtel, la chambre numéro 313 de l’hôtel où travaille Paul. Le destin les unira, les …

View Post

Le Cri de l’Aurore, de Hoai Huong Nguyen

Vous me connaissez, j’aime varier mes lectures. Tous genres, toutes origines, tous styles entrent dans ma bibliothèque pour peu que le livre en question soit beau. Eh bien, Hoai Huong Nguyen, n’écrit jamais autre chose que du beau. Je vous avais parlé de son Ombre douce, voici son tout dernier texte, roman épistolaire qui donne vie à un amour légendaire. …

View Post

Les Furtifs, d’Alain Damasio

Depuis quelques années La Horde du Contrevent d’Alain Damasio est sur ma table de chevet. On me l’avait offert en me conseillant de le lire absolument, chose que j’avais l’intention de faire. Et puis, le mois dernier j’ai assisté à une conférence. À la fin de sa présentation – passionnante et riche de conscience – le conférencier nous a recommandé …

View Post

Konbini de Sayaka Murata

Voici un livre succulent qui m’a laissé ébahie et je pense que si l’on n’aime la littérature on ne peut que souhaiter à ce livre la place qu’il mérite. D’ailleurs il a remporté à sa sortie en 2016 le prestigieux prix Akutagawa tout comme les prix Gunzo, Noma ou Yukio Mishima. En 2018, traduit en anglais il a rencontré un …

View Post

Les îles aux Pins, de Marion Poschmann

Écrire, tout comme vivre, peut être vu comme une tentative simplement de poser ses pas sur les traces d’un autre, qui a fait ce même chemin dans le passé. Les poètes japonais, tout du moins, le pensent. Et les écrivains occidentaux aiment écrire en s’appuyant sur cette idée. Le roman de Marion Poschmann innove sur ce sentier mille fois emprunté …

View Post

Les huit montagnes, de Paolo Cognetti

Je vous avais parlé de ce livre à sa sortie. Je vous en reparle parce qu’il est maintenant disponible en poche… Comment définir un homme de montagne, si l’on n’est pas soi-même cette chose-là ? Moi qui aime tant la montagne, ce qu’elle symbolise, ce qu’elle dégage et offre, j’ai eu grand plaisir à me plonger dans ce livre et …

View Post

La femme aux cheveux roux, d’Orhan Pamuk

Tous les quatre ou cinq ans il faut lire un Orhan Pamuk ! Plus souvent, c’est difficile car la lecture est longue et la digestion lente, moins souvent ce serait dommage. Mais dans le cas de ce tout dernier roman publié par le Prix Nobel de Littérature, on peut faire une exception. Pour une fois le texte n’est ni très …

View Post

La Cheffe, roman d’une cuisinière, de Marie NDiaye

Il faut toujours une première fois… et pour ma part, c’est avec ce roman que j’ai abordé la plume de Marie NDiaye pour la toute première fois. Et pourtant elle est une écrivaine établie, avec un Prix Femina et un Prix Goncourt à son actif. Je me suis plongée dans ce récit parce que j’étais en train de réfléchir sur …

View Post

La société des rêveurs involontaires, de José Eduardo Agualusa

Un jour j’ai découvert l’écrivain José Eduardo Agualusa, et depuis je lis tout nouveau livre qu’il publie. Fort heureusement les éditions Métailié rendent toutes ses œuvres disponibles en français, l’écrivain étant angolais, lusophone. Il partage son temps entre le Portugal, le Brésil et le Mozambique, et ne cesse de dénoncer les exactions commises dans son pays avec ses merveilleux romans. …

View Post

Le paradoxe du bonheur, d’Aminatta Forna

Depuis quelque temps déjà je souhaitais lire un texte d’Aminatta Forna. Elle a écrit quatre romans, a été largement reconnue par le monde des lettres anglophone, et elle est traduite désormais dans dix-huit langues. Écossaise et sierra-léonaise, elle écrit en anglais. « Le paradoxe du bonheur » est son deuxième livre traduit en français. J’ai aimé le lire et en même temps …

View Post

Fair Play, de Tove Jansson

L’année dernière, à la même époque que maintenant, dans les premiers jours du printemps, je déambulais dans la grande librairie japonaise Kinokuniya à Dubaï. Et un livre m’a littéralement attrapé la main. C’est moi que tu cherches, me disait-il. En grande amoureuse des livres et des librairies je me fie à ces intuitions fortes alors je me suis laissé tenter …

View Post

La Voisine, de Yewande Omotoso

Le roman prend pour décor une résidence qui abrite de belles maisons, existant depuis plusieurs générations, dans un beau quartier de Cape Town en Afrique du Sud. L’intrigue tourne autour de deux personnages, Marion et Hortense. L’une est architecte, blanche sud-africaine de plusieurs générations ; l’autre est designer de textile, noire, mariée à un homme blanc et résidant en Afrique …

View Post

Les Buveurs de Lumière, de Jenni Fagan

Quelle jolie dystopie ! Eh oui, Jenni Fagan, écrivaine écossaise, a écrit un livre d’une grande poésie, riche de subtilité, d’humour, de finesse et de tendresse. Mais c’est une dystopie et la question du dérèglement climatique y est traitée sans concession. L’extraordinaire et le hors normes ont leur place dans ce texte et dans le cœur des personnages. Beau et étrange, …

View Post

Nous qui n’étions rien, de Madeleine Thien

Voici un livre poignant qui a notamment remporté le Prix Giller au Canada, et été finaliste du Man Booker Prize 2016. Le livre s’intéresse à l’art, son étude, sa transmission. La musique ou la littérature sont vues comme langage alternatif pour dire la vie et les émotions, voire les étoffer et les transcender. Mais l’histoire se déroule en Chine au …