Le maître de thé, de Yasushi Inoue

C’est un livre très dense et malgré sa brièveté on peut passer un long temps en sa compagnie. Pour ma part, j’ai dû le lire deux ou trois fois au moment où je l’ai découvert, et je le relis régulièrement, tous les deux ou trois ans. Chaque relecture me donne le sentiment d’avoir lu un nouveau livre tant j’y trouve …

Le ridicule ne mue pas

SOURIRES DE LOUP (White Teeth) Zadie Smith Éd. Gallimard, 2003 (v.o. 2000) Traduit de l’anglais par Claude Demanuelli Je me suis cassé les dents deux longs mois durant sur ce livre, et je vous invite à en faire autant ! Cette lecture peut s’apparenter à une escalade aux chutes fort fréquentes. Et le lecteur, s’il accepte de se transformer en petite …

Absolu ou rien

DEVENIR IMMORTEL ET PUIS MOURIR Eric Faye Éd. du José Corti , 2012 Les écrivains français sont de plus en plus convaincants dans leur art d’écrire des nouvelles. Et je ne m’en plaindrais pas ! Quatre récits constituent ce recueil dont « Devenir Immortel, et puis mourir » qui est le plus long des quatre avec ses quatre-vingt pages. Un écrivain semi-raté se …

View Post

Vétustes soieries

Ce livre est d’une grande poésie, et pourtant il met en scène une période de guerre civile, et des familles qui n’ont cessé d’errer, de se poser ici puis là, et ensuite là-bas. La beauté des mots et des images s’aillie à la profondeur des idées et offre au lecteur un bijou, un trésor, une découverte sublime. J’ai été conquise …

View Post

Palais de glace, de Tarjei Vesaas

Il existe certains livres, certains textes, rares, dont on n’a pas envie de parler. La seule chose que l’on a envie de dire est “lisez-le”. La première fois que j’ai lu ce roman, je l’ai passé immédiatement à tous mes amis. Des lecteurs bien différents pourtant, ils avaient tous, unanimement, été frappés par la beauté de cet écrit. Tarjei Vesaas …

À qui le dire?

 Il est des livres qui nous plaisent dès les premiers mots. Lorsque de surcroît un tel livre parvient à prendre son envolée progressivement, et à nous époustoufler lors de sa clôture, on s’incline. Mais je vais vous dire cela autrement… Un excellent livre. À lire. Et je pourrais m’arrêter là, car l’essentiel est dit, et il vaut mieux s’en tenir …

View Post

‘The Lady and The Monk’ de Pico Iyer

Ce n’est pas souvent que le fruit du hasard nous met sur la route d’un écrit sublime, qui de surcroît n’a pas été traduit en français. Cette Dame et son Moine m’ont offert cette déconvenue appréciable ! Pico Iyer est bien peu connu en France alors que dans les pays anglo-saxons on ne connaît que lui. D’origine indienne, né en Angleterre, Pico …

Vivre en beauté

UN SINGE EN HIVER Antoine Blondin Éd. La Table Ronde, 1959 Qui ne connaît pas le film d’Henri Verneuil avec le légendaire duo Gabin-Belmondo… Mais, le livre dont ce film a été tiré l’avons-nous lu ? L’écriture est exquise, la mélancolie qui s’en déverse à faire pleurer les cœurs par sa délicatesse et son raffinement.

L’heure du leurre

Pensées nées de mes lectures de juillet 2013 Comment fait-on pour produire une montagne, ou des nuages dans son jardin? Rien de plus simple : on les invite à venir s’y présenter. L’art du jardin japonais sait faire cela et mille autres choses encore ayant pour objet de conduire le visiteur et arpenteur à progressivement quitter le monde du dehors et plonger …

View Post

Était-ce mérité?

Les livres de Graham Greene sont désormais des classiques, et ce titre-ci est peut-être le plus renommé de tous. Mais pour ma part ce sont les mots de Pico Iyer (dans « The Lady and The Monk ») qui me l’ont fait connaître. J’ai lu le livre, je me suis laissé pénétrer par sa substance, et j’ai mieux compris le propos de …

La condition humaine?!

Pensées nées de mes lectures de juin 2013 J’ai quelque peu du mal ce matin à dessiner sur ma feuille le bouquet destiné à réunir en une thématique commune mes lectures du mois. Le début de ce mois de juin me paraît si loin déjà, les livres que j’ai lus si éloignés les uns des autres. Non pas que j’eusse …

Des monstres d’humanité

DES NUITS AU CIRQUE (Nights at the circus) Angela Carter Éd. du Seuil, 1988 (v.o. 1984) Traduit de l’anglais par Jean Guiloineau Ce livre est tout à fait exceptionnel. Le récit premier, les récits secondaires, les personnages, les déroulements et dénouements sont délicieusement fignolés, et transgressent allègrement les limites du raisonnable.

Je te broderai une belle histoire

LE COEUR COUSU Carole Martinez Éd. Gallimard, 2007 9 Prix littéraires dont le Renaudot des lycéens Un très beau livre que je conseillerais sans hésiter. Il avait remporté tant de prix et je ne le découvre que tardivement. Ce livre est un très bel hommage aux femmes, ainsi qu’à l’imaginaire. Une jeune Soledad nous conte l’histoire de sa mère Frasquita …

Seth, arrache-moi à mes illusions

SWAMPLANDIA! Karen Russel Éd. Albin Michel, 2012 (v.o. 2011) Traduit de l’anglais par Valérie Malfoy National Award 5 under 35, 2009 Finaliste du Pulitzer Prize 2011 Récompense MacArthur “Genius grant” 2013 Je ne sais que dire de ce livre. Est-il perturbant ? Est-il magique et surréaliste ? Est-il ensorcelant ? Il se pourrait aussi qu’il soit affreusement terre à terre sous ses atours …

L’envolée malencontreuse

NUÉE D’OISEAUX BLANCS Yasunari Kawabata première édition 1960 (v.o. 1958) Traduit du japonais par Armel Guerne et Bunkichi Fujimori Prix Nobel de littérature 1968 Mon Kawabata favori jusqu’ici était Pays de Neige. Mais voilà que je ne sais plus si mon cœur n’aurait succombé davantage pour cette Nuée d’Oiseaux Blancs.

Épique qui pique

Récit épique que les mémoires de ce porc-épic ! Tous les êtres humains ont un double animal ; nous le savions bien. Ma jeune sœur, enfant, reconnaissait l’animal qui se cachait derrière chacun de nos amis, cousins, et connaissances déjà. D’ailleurs elle voyait en moi deux animaux : selon ses dires j’étais mi écureuil – mi cygne ! Je ne savais pas en revanche …

À malin, malin et demi

Puisque j’avais tant apprécié “le Terroriste Noir” de cet écrivain, à priori je ne pouvais qu’être agréablement surprise par ce titre-ci qui a remporté le prix Renaudot à sa sortie. Nous pouvons signaler, d’ailleurs, qu’il est déjà traduit en diverses langues étrangères au nombre desquels le japonais !

View Post

Le désert renferme bien des secrets

Quel livre lunaire que ce « Dieu sans les hommes » ! Je ne saurais décrire ce que j’entends par un livre lunaire puisque je n’ai jamais posé les pieds sur la lune, mais en revanche je peux vous assurer que plongée dans ce roman je m’y suis trouvée d’une certaine manière ! La narration est non seulement multiple mais également dispersée dans …

View Post

Tout se joua là

J’avais lu « Le danseur », « Zoli » et « Les saisons de la nuit » avec grand plaisir, voilà pourquoi ayant lu les critiques bien alléchantes de ce livre-ci j’ai eu envie de le découvrir ! Je décidai par la même occasion de m’imprégner enfin de la plume de l’auteur dans sa langue originale. Pour la première fois donc j’ai lu Colum McCann en anglais …

View Post

Grandeur et décadence

Tout comme dans le livre de Column McCann (Et que le vaste monde poursuive sa course folle) l’auteur nous éblouit ici d’une galerie de portraits fabuleux. Certains chapitres pourraient presque être lus, voire publiés indépendamment, sous forme de nouvelles. Aucun ordre chronologique n’est respecté ici, nous passons de l’avenir au présent, rencontrons un personnage dans sa quarantaine, puis adolescent quelques …

View Post

Je te croise, tu me croises…

Certains livres apaisent, ils sont une caresse de l’âme. En voici un par excellence. « Les années douces » de cette écrivaine m’avait plu. Mais ce Temps qui va et ce même Temps qui revient m’aura autrement envoûté. Je ne sais si l’on peut parler de roman. Un roman-nouvelles serait-ce ? Tous les récits ont pour personnages les habitants d’un même quartier. Parfois …

Est-ce donc possible…

OPIUM POPPY Hubert Haddad Ed. Zulma, 2011 Prix du Cercle de l’union Interallié 2012 Après mes lectures bien décevantes du mois dernier sur l’Afghanistan, me voilà amplement consolée par Hubert Haddad que je retrouve ici tel que je l’avais admiré dans son livre Palestine. Un écrivain à la plume poétique qui sait poser en nous avec émotion et force la …

Par la force de ma volonté légendaire

SMILLA ET L’AMOUR DE LA NEIGE Peter Høeg Ed. de Seuil, 1995 (v.o. 1992) Traduit du danois par Alain Gnaedig et Martine Selvadjian Traduit dans plus de 30 pays On ne sait dans quelle catégorie répertorier ce livre. Thriller, livre d’espionnage, roman épique qui restitue les légendes nordiques ou conte philosophique sur l’identité et la liberté. Ce livre est un …

View Post

Le secret du maître de thé, de Kenichi Yamamoto

Cela fait des décennies que je suis fascinée par le thé et les rituels qui l’accompagnent. Ma première approche littéraire de la question avait été basée sur « Le Maître de thé » de Yasushi Inoue, grand classique et texte intemporel. J’ai été bien surprise de voir qu’un écrivain contemporain avait eu l’audace de relater la même histoire, celle du maître de thé japonais, …

View Post

L’éphémère réalisé

Signalons que cet écrit a été adapté en bande dessinée, et traduit récemment sous cette nouvelle forme en français. L’écrivaine a travaillé avec Jiro Taniguchi, auteur de mangas, pour ce faire et ensemble ils ont produit ces « années douces » mises en image, en deux volumes, publié chez Castermann. Probablement jetterai-je un œil à cette édition et vous en …